Contenu principal

Message d'alerte

Des joueurs de rugby lors dun math sur un terrain de sport 2437eDans beaucoup de régions rurales le rugby restent le sport le plus appréciées, tant par les joueurs professionnelles ou amateurs que par les supporters. Ub sport qui si comme tous il toujours une part de risques, a connu depuis ces dernières années une séries d’accident dramatique, faisant de plus en plus de blessés et de morts chez les jeunes. Des situations « La gravité des accidents de rugby augmentent mais pas les garanties des contrats d’assurances. Pourquoi les joueurs de rugby ne pourraient-ils pas prétendre à une juste indemnisation de leurs préjudices ? », s’interroge Maître PREVEL.

Des accidents parfois mortel…

Les rencontres de rugby sont l’occasion de blessures de plus en plus graves. Ces derniers mois de nombreux décès ont endeuillé le monde du rugby. Le cabinet Jehanne COLLARD et associés alerte sur le peu d’indemnisation des victimes. Une indemnisation bien en deçà du préjudice subi . Ainsi un jeune joueur est décédé le 6 janvier dernier à Dijon de suites d’un choc subi lors d’un match amateur. Un nombre de décès qui représenterais selon le cabinet, « quatre décès de jeunes joueurs en moins de huit mois et ce sans compter les nombreux blessés ». Pour l’avocate cette situation ne plus durée d’autant

Des accidents créateur de handicap définitif…

En 2015, on comptait 42 % des blessures en relation avec un traumatisme crânien ou cervical dans le monde du rugby professionnel. Mais un risque auquel ne sont pas épargné les amateurs. Professionnel et amateur qui sont tous deux victimes de traumatismes crâniens dont les conséquences sont de temps à autre invisibles pour les autres mais bien présentes au quotidien pour les victimes. Des conséquences qui selon l’avocat « sont encore plus graves sur les cerveaux des enfants et des adolescents ». Des chocs à répétition « obligent certains joueurs à abandonner leur passion ou mettre fin à leur carrière quand il ne perdent pas la vie » précise-t-il. Et d’insister sur l’importance sur l’injustice d’un système a deux vitesse pour « des vies trop souvent brisées ». Celle d’une indemnisation forfaitaire si la compétition est reconnue par la Fédération. Pour les autres aucune indemnisation, sauf faute de jeu.

L’importance « d’une juste indemnisation »…

Le contrat de la FFR ne prévoit aucune indemnisation en cas de nécessité de réorientation professionnelle, les frais de santé sont limités aux soins remboursés par la CPAM et limité à 150 % du plafond CPAM. Donc pas de remboursement total des frais dentaires ou de fauteuil roulant. Maître PREVEL du cabinet Jehanne Collard et associés lance un appel « La gravité des accidents de rugby augmente mais pas les garanties des contrats d’assurances de la FFR : Pourquoi les joueurs de rugby ne pourraient-ils pas prétendre à une juste indemnisation de leurs préjudices ? ». Le cabinet d’avocat qui souhaite que le rugby comme tous les autres puisse rester un moment de détente y comprit dans les rencontres professionnelle et non pas se transformer en « cimetière »

Stéphane LAGOUTÉRE

Sources : Cabinet Me Jehanne COLLARD 2019

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir