Contenu principal

Message d'alerte

Un hacker disumulé sous sa cagoule e4ed9Deux jeunes amis virtuels, dont l'un jeune originaire de Grenoble et l’autre un jeune autiste asperger originaire de Tarbes ont été jugée devant le tribunal correctionnel de Paris après avoir piraté sur la chaîne américaine Vevo sur YouTube qui évoqué un préjudice de 155 000 à 1 million de dollars. Une somme jugée par la défense virtuelle puisque You Tubes a été remis en ligne par YouTube, Google ou Vevo". Deux jeunes présentant tous deux une forte cyberaddiction deux présentent des parcours difficiles et des profils désocialisés.

"Le but gagner de la notoriété et tuer l'ennui"…

Deux jeunes pirates de l’informatique, âgé de 19 ans qui lors de leurs comparutions, bien réelle devant le juge du tribunal correctionnel, n’auront que peut trouver d’explication, concernant les raisons de ce geste qui aurait pu leur couter cher. Deux jeunes poursuivis pour avoir en avril 2018 modifié ou supprimé les titres de plusieurs dizaines de clips populaires de la chaîne Vevo sur YouTube et supprimé des vidéos, dont le "Despacito" de Luis Fonsi, chanson la plus visionnée de tous les temps.

En effet selon Vevo qui n’a, semble-t-il pas voulu se porter partie civile à l’audience a évoqué avait un préjudice allant de 155 000 à un million de dollars. Un montant contesté par l’avocat des accusés, Benjamin Mock, évoquant le fait que les vidéos avaient été remis en ligne quelques heures après les géants du net sans avoir perdu ses cinq milliards de vues. "Les chanteurs n'en ont pas grand-chose à faire, au pire ils trouvent ça plutôt marrant", insiste Me Lucile COLLOT avocat du jeune Tarbais.

« Des talents comme ça, en France, on en recrute », par exemple « à la DGSI », affirmera le procureur sous le ton de la plaisanterie. Un duo, sous les pseudonymes "Prosox" et "Kurois'h", caractérisé tous deux par une cyberaddiction et tous deux présentent des parcours difficiles et des profils désocialisés. Me Lucie COLLOT allant s’interroger sur la nécessité d’avoir fait appel au parquet de New York", alors même que les deux jeunes hackeurs avaient volontairement ou pas, négligé de masquer leurs adresses IP.

Le procureur au vu des profils jugés comme « immatures », ne demandera que six mois avec sursis contre le jeune Grenoblois. Le « but, c'est gagner de la notoriété et tuer l'ennui », aura lui résumé la juge qui aura décidé de montrer une forme de clémence avec une condamnation de 140 heures de travail d'intérêt général, sans inscription à son casier judiciaire. Souffrant d'autisme Asperger, son copain tarbais virtuel devenu coprévenu bien réel est quant à lui déclaré irresponsable pénalement.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir