Contenu principal

Message d'alerte

Le siege de France Media Monde situe au 80 rue Camille Desmoulins à Issy les MoulineauxDans un communiqué aujourd’hui, vient d’annoncer avoir signé en septembre 2018, un premier accord en faveur de l’insertion professionnelle et de l’emploi des personnes en situation de handicap avec l’ensemble des organisations syndicales du groupe. Poursuivant affirme-t-elle dans « la continuité des actions déjà mises en œuvre en matière d’égalité des chances et de lutte contre toutes les discriminations ». Le Syndicat de Presse Handi-Presse Info qui se réjouit rappel tout de même l’emploi dans ce secteur de la « communication, médias et médias d’entreprise, représente moins de 2 % des offres d’emploi ».

Une convention applicable au 1er janvier 2019…

Un texte qui représente « un véritable engagement dans une politique concertée d’emploi et de formation des travailleurs handicapés » adaptée aux besoins spécifiques de l’entreprise. Une convention signée avec les syndicats qui s’ajoutent à celle signée en décembre 2015 pour les salariés en situation de handicap ou parents d’un enfant handicapé. Un nouvel accord qui aura lui pour objectif, selon l’entreprise de comporter un plan de recrutement et d’intégration permettant d’améliorer le taux d’emploi de personnes en situation de handicap chez France Médias Monde, mais aussi de formation, d’information. Ou encore un plan de développement des achats auprès du secteur protégé et adapté, notamment par la signature de contrat de sous-traitances avec des ESAT et des Entreprises Adaptées.

Emploi Handicap : Des actions sensibilisation…?

Afin d’atteindre les objectifs fixés et déconstruire les représentations liées au handicap, des actions de sensibilisation et de communication interne et externe seront également mises en place, dans la continuité de celles déjà menées par France Médias Monde ces dernières années. Avec notamment annonce l’entreprise la poursuite de l’accueil de stagiaires en situation de handicap, avec la participation au dispositif « Objectif Emploi ». Mais aussi de sensibilisation de l’ensemble des collaborateurs au handicap lors de la Semaine Européenne de l’Emploi des Personnes Handicapées, comme celle de formation des chargés de recrutement à l’insertion et l’intégration de collaborateurs en situation de handicap, etc..).

Des bonnes intentions indispensables, dont le syndicat de presse Handi-Presse Info se félicite, mais reste prudent. Rappelant que les personnes handicapées restent encore fortement mises de côté voir « interdite d’accès » au sein des écoles professionnelles. Ainsi, des personnes sourdes se voient refuser l’accès à des formations, l’établissement refusant de prendre en charge la traduction en langue des signes. Tout comme pour le déficient visuel avec l’édition en braille n’était pas accessible. Auquel s’ajoute le manque d’accessibilité des écoles de journalisme dont les majorités n’ont pas prévus l’accueil de personnes en situation de handicap moteur. Aujourd’hui, la presse française reste pour 95 à 98 % d’entre elles très largement réfractaire au respect des quotas fixes par la loi.

Handicap : Une représentation sur les antennes…

France Médias Monde qui annonce avoir la volonté de respecté « tout particulièrement à la représentation du handicap sur ses antennes, qui traitent régulièrement de ce thème » une situation qui provient par forcement rappel Handi-Presse Info, mais d’une obligation celle faite par le CSA, comme celui qui est en matière d’accessibilités des programmes aux personnes sourdes et malentendantes. France 24 qui souligne à ce titre la mise en place de sous-titre trois de ses journaux multidiffusés chaque jour. Et de huit éditions d’information quotidiennes en vidéo sous-titrées sont également à disposition des personnes sourdes et malentendantes sur le site de France 24. Une amélioration certainement, mais pour le plein accès le chemin reste encore long.

C’est quoi France Média Monde…

Fin 2007, le président de la République Nicolas SARKOZY charge son conseiller pour l'audiovisuel et la culture Georges-Marc BENAMOU d'une « mission de concertation et de propositions sur l'audiovisuel extérieur ». il se voit remettre un rapport qui préconise de créer une holding baptisée France Monde qui chapeauterait les chaînes de télévision TV5 Monde et France 24, et la radio RFI. Ceci dans l’objectif de mutualiser les moyens et coordonner les activités des sociétés audiovisuelles françaises diffusant à l'étranger.

Celle-ci est effectivement créée en avril 2008, avec à sa tête Alain de POUZILHAC et de Christine OCKRENT à celui de directrice générale. Une nomination vivement critiquée par les syndicats de journalistes qui dénoncent un possible « conflit d'intérêt » et un manque de « crédibilité » dû au fait qu'elle est l'épouse de Bernard KOUCHNER, alors ministre des Affaires étrangères. Un accord est finalement trouvé après d'âpres discussions. En juin 2017, CFI devient une filiale à part entière de France Média Monde. Elle était avant cela détenue par Arte à 25 % et France Télévisions à 75 %. L’entreprise étant géré depuis février 2012 par Marie-Christine SARAGOSSE renouvelé dans son mandat par le CSA en avril 2018.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : France Médias Monde,

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir