Contenu principal

Message d'alerte

aurélie brihmat avec son chien sur son cheval au centre de rééducation 8ebbfLe 30 mars 2019, Aurélie BRIHMAT se lancera dans un tour de France à cheval pour convaincre que rien n’arrête le handicap. Cette jeune femme amputée d’une jambe au caractère affirmé veut exprimer son droit a la différence et fera halte dans des centres de rééducation, des écoles et des poney clubs. Une aventure inédite ! Un top départ qui sera donné à 16h30 en présence des cavaliers présent au cours Mirabeau à Aix-en-Provence (13) des visiteurs invités a venir soutenir à partir de 14h30 au sein d’un village d'animations mise en place a cette occasion.

Suite à un accident de scooter survenu à l’âge de 17 ans, Aurélie BRIHMAT est amputée d’une jambe. En 2017, 17 ans et 15 opérations plus tard, elle devient orthophoniste et croque la vie à pleines dents. Elle danse le bebop, donne des cours de danse à des valides, pratique la boxe, la planche à voile... et, surtout, monte à cheval sans restriction grâce à sa prothèse. Faute de compagnie de prévoyance acceptant de l’assurer en raison de son handicap, elle se voit contrainte de fermer son cabinet et reprend alors ses études pour être conseillère principale d’éducation.

Dans 21 centres de rééducation

C’est en repensant à ces moments de doute, parfois de désespoir, qu’elle décide en 2017 de créer l’association Handidream, dans le but d’aider les personnes ayant un handicap moteur suite à un accident. Elle imagine alors un défi Carte du tour de France d'Aurélie et des différentes étapes 1dfe4particulièrement ambitieux : faire un tour de France à cheval durant six mois pour aller à la rencontre de jeunes accidentés. Vingt et un centres de rééducation vont ainsi lui ouvrir ses portes. Pour mener à bien ce projet, elle sera accompagnée de son père, de ses deux chevaux et de son chien (border collie). Les animaux serviront de médiateurs auprès des patients.

Dans les écoles et poney-clubs

Forte de son expérience dans l’Éducation nationale en tant que conseillère principale d’éducation, Aurélie a souhaité ajouter à son projet une dimension pédagogique. Elle profitera de son périple pour aller à la rencontre des plus jeunes dans les établissements scolaires afin de les sensibiliser au handicap. Enfin, elle mettra pied à terre dans des poney clubs dans le cadre de son partenariat avec la Fédération française d’équitation qui vient de la nommer ambassadrice de la filière handisport FFE/Cheval et diversité. « Ma vision du handicap n’est plus la même depuis l’accident d’Aurélie, explique Bernard, son père. Ce projet de Tour de France est un réel aboutissement de tout ce qu’elle entreprend depuis des années ».

De gauche a droite le père et aurélie brihmat Son père qui souhaite que cet événement puisse avoir un retentissement « suffisamment important pour lui permettre désormais de ne se consacrer qu’au développement de son association, pouvoir ainsi apporter son soutien à ceux qui en ont besoin et sensibiliser le plus grand nombre au handicap » ajoute-t-il.

Aurélie BRIHMAT : Un afflux de soutiens

L’annonce du projet a suscité un vaste élan de solidarité de solidarité. De nombreuses personnes se mobilisent pour lui apporter, lors de la préparation et durant le périple, de l’aide pour sa logistique (propositions d’hébergement, repas chez l’habitant, conduite des deux véhicules d’assistance…), son matériel (produits de soins pour les animaux, vêtements, prothèses adaptées, matériel pour les chevaux…). Des entreprises se reconnaissant dans cces valeurs de solidarité, de combativité et d’optimisme ont également apporté leur soutien financier : Enedis, la ville d’Aix-en-Provence, le Groupe Ortec…

Le ministère des Sports et le secrétariat d’état aux personnes handicapées, également séduits par cette aventure, l’ont placée sous leur haut patronage. Des politiques qui auront vu la une excellente façon de communiqué, face a gouvernement qui ne cesse a mettre a mal la politique du handicap voir même qui dans certains cas n’hésite pas a revenir sur des droits acquis comme pour l’accessibilité du logement ou encore en matière de politique sociale. Même l’épouse du Président, Brigitte MACRON, a annoncé envisager la recevoir a l’Élysée, une façon de soutenir son mari qui avait promis de faire du « handicap la priorité de son quinquennat ».

Un tour de France pour lequel Aurélie BRIHMAT exprime que sa « plus grande fierté est de constater à quel point ce projet a permis de rassembler autant de personnes différentes qui ont chacune apporté leur pierre à l’édifice, quels que soient leur situation ou leur savoir-faire ». Et d’affirmer que « C’est grâce à cet élan collectif que je vais pouvoir aller porter mon message d’espoir dans toute la France. Cela prouve bien qu’il s’agit d’une aventure humaine avant tout. Montrer que, tous ensemble, on est plus fort que chacun de son côté, tel est mon objectif ! On a tous des différences, et c’est une force » conclut-elle.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir