Contenu principal

Message d'alerte

Grand débat nationale 7542aLe 13 mars 2019, le Comité Consultatif des Régions, qui associe au sein de la FEHAP l’ensemble des administrateurs, des délégués régionaux et du comité de direction, s’est réuni au siège de la Fédération en présence d’un patient expert, d’une personne accompagnée et d’un représentant des usagers. Les participants ont débattu et priorisé les nombreuses propositions issues des débats organisés par les délégations régionales sur l’ensemble du territoire. La santé et le handicap qui malheureusement n’ont été que peu présente dans les discussions et les propositions. Il vrai que le Gouvernement et Sophie CLUZEL aura a plusieurs reprise dit non a plusieurs demande concernant le handicap.

Grand Débat National : Quatre enjeux majeurs…

Convaincue que la résolution de cette crise sociale trouvera sa réponse dans l’engagement de chacun, la Fédération des Établissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne privés non lucratifs, a également décidé de « prendre sa part ». La FEHAP qui a décidé pour cela d’être aussi actrice des changements pour lesquels elle milite a présenté sa. sa contribution au Grand Débat intitulé « Construire avec et aller vers » regroupant ainsi 22 propositions et 15 engagements de la Fédération.

Des propositions et des engagements autour des quatre enjeux majeurs selon la Fédération et notamment concernant l’attractivité des métiers du soin et de l’accompagnement, afin de « valoriser nos métiers, l’engagement des professionnels, les publics qu’ils accompagnent. Rénover et amplifier fortement les formations ». Deuxième enjeu celui de l’organisation et des relations avec les pouvoirs publics avec comme objectif celle « de la simplification et de rendre lisible, s’engager sur plus de transparence, d’équité, de stabilité des règles. Passer d’une logique de moyens à une logique de résultats et faire confiance aux acteurs ».

Troisième enjeu selon la fédération celle de la territorialité, et des territoires. Celle-ci souhaitant voir apparaitre une « organisation collective des acteurs définie sur chaque territoire, avec les professionnels, les usagers, les élus. Faire confiance, donner de la liberté et responsabiliser ». Enfin celle de la responsabilité sociale et environnementale. Avec la mise en œuvre d’une meilleure reconnaissance « des corps intermédiaires pour leurs idées et leurs missions. Valoriser les pratiques et favoriser leur appropriation locale par les acteurs sur le terrain ».

La Reédaction

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir