Contenu principal

Message d'alerte

Entrée du chu Sébastopol de Reims ou ce trouve Vincent LAMBERT décédé ce matin a 8h24 70dddVincent LAMBERT sera donc décédé après une bataille judiciaire et familiale qui aura durée plus de dix ans. L’homme âgé de 43 ans après un accident de voiture en 2008 et depuis cette date dans un état « végétatif », est décédé entourer pour la première par sa famille a 8h24 ce matin, neuf jours après l’arrêt des traitement mise en œuvre par le Dr. Vincent SANCHEZ du CHU de Reims. C’est une bataille familiale et d’un long feuilleton juridique, médiatique et politique, avec en arrière-plan permanent, la question de la légalisation de l’euthanasie. Une question pour lequel les Français avait répondu dans un sondage IFOP de décembre 2017 selon lequel 89 % des Français se déclarent favorable à l’euthanasie.

Affiche lancement appel a projet lancé par l'unadev pour l'inclusion des personnes déficientes visuelles 49e04Autonomie, insertion professionnelle, inclusion sociale, accessibilité… Les personnes malvoyantes et déficientes visuelles font face à ces défis au quotidien. Pour y répondre, l’UNADEV, association nationale reconnue d’assistance et de bienfaisance dans l’aide aux personnes aveugles et malvoyantes, s’engage et diffuse son appel à projets pour soutenir les actions et les initiatives en faveur de ces publics. Un appel a projet pour lequel la date limite des dépôts des dossiers doit se faire avant le 10 septembre pour un prix doté cette année d’une enveloppe globale de 2 M€.

Un chien de soutien émotionnel avec en arrière plan le drapeau américain 9c870Depuis quelques années, des personnes accompagnées de chiens dits de soutien émotionnel prétendent à l’accessibilité des lieux publics. À l'heure actuelle, ce phénomène fait peu à peu son apparition en France des chiens parfois a l’origine de sérieux problèmes. Aujourd’hui la confédération Canidea elle présente sa position sur la question. Elle y rappelle les textes réglementaires français qui conditionnent l’accessibilité avec un animal, à savoir le fait que la personne soit porteuse de la carte mobilité inclusion et que son chien soit spécifiquement éduqué.

Vincent LAMBERT sur son lit d’hôpital au CHU de Reims be085Alors que Vincent LAMBERT entame la 8ème journée depuis l’arrêt de ces traitements mise en place le 2 juillet dernier par le Dr. Vincent SANCHEZ du CHU de Reims. Et après un ultime recours devant le tribunal administratif de Châlons-en-champagne rejetée par le juge. Viviane et Pierre LAMBERT et ses deux frères et sœurs David et Anne opposée a l’arrêt des soins ont jugée « la mort de Vincent est désormais inéluctable » dans un communiqué diffusé sur le site du comité de soutien.

Les quatre participants a la signature de la convention entre l'unea et l'agefiph 05087À l’occasion de la 1ère réunion de travail du Laboratoire des Innovations Inclusives (Lab2i) à Paris, Cyril GAYSSOT Président de l’UNEA, Didier EYSSARTIER, Directeur Général de l’AGEFIPH ont signé, en présence d’Anissa KHEDHER, Députée de la 7e circonscription du Rhône (LREM) et de Myra COHEN, Directrice Générale adjointe ANRH(1), une convention de partenariat visant à favoriser « l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap ».

La FNATH,Graphisme enquête a gauche la consommation en lien avec la rupture d'emploi a droite la consommation qui pose problème 4311f association des accidentés de la vie, mène une campagne de prévention des addictions à destination des personnes en situation de rupture d’emploi. Elle diffuse aujourd’hui la synthèse d’une enquête « Addictions en situation de rupture professionnelle » réalisée du 30 janvier au 29 avril 2019(1) et visant à mieux connaître le lien entre rupture professionnelle et consommations addictives. Ils seraient ainsi 58 % à avoir reconnu à avoir consommé des substances et 79 % des personnes interrogé reconnaissent être en situation de handicap. Parmi ces médicaments celle contre la douleur arrive en au premier rang des substances psychoactives consommées.

audience affaire Vincent lambert le 19 avril 2018 5d492Alors que Vincent LAMBERT entame son son quatrième jour l'arrêt des traitements que le Dr. Vincent SANCHEZ a repris le 2 juillet dernier au CHU de Reims. Le juge du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne à rejeté le 3 juillet dernier leur référé liberté des parents et de deux des frères et sœurs de M. Vincent Lambert, devant le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne. Confirmant la décision de la Cour de cassation du 28 juin 2019 et l’arrêt du Conseil d’État du 24 avril 2019. Viviane LAMBERT qui avait lancé également «un appel au secours» à l’occasion de la 41e session des droits de l’homme le 2 juillet dernier et qui semble désormais contrainte à la situation quelle refuse obstinement !