Contenu principal

Message d'alerte

Lancement du Handitour au siège de Quille construction a Nantes© Willy BerréQuille Construction, première filiale régionale de Bouygues Construction pour tout l'ouest de la France, à lancé hier le HandiTour, une opération dont l'objectif est de sensibiliser au Handicap l'ensemble des collaborateurs de l'entreprise. L'occasion, de la sigature d'une convention de partenariat au siège de l'entreprise, entre M. Jean-Michel MENDRET, Directeur général de Quille Construction et M. Sylvain GACHET, directeur Grands Comptes de l'Agefiph. Une manifestation parrainé par Florian MERRIEN, pongiste, champion paralympique en 2008.

Un avion de la compagnie Easy JetL'Association des paralysés de France (APF) salue la décision du Tribunal de Grande Instance de Bobigny qui vient de condamner la compagnie EsayJet à 70 000€ d'amendes pour discrimination fondée sur le handicap à l'égard de trois plaignants. La compagnie EasyJet avait en effet refusé l'embarquement à trois personnes en situation de handicap entre novembre 2008 et janvier 2009, invoquant des raisons de sécurité. Pour l'APF, qui s'est constituée partie civile lors de ce procès, ces refus d'embarquement étaient fondés sur le handicap des personnes et relevaient bien de discrimination. 

Francois Sauvadet ministre de la fonction publiqueAu lendemain, d'une signature médiatique sur un pacte de l'emploi des travailleurs handicapés dans les entreprises adaptées, le ministre de la Fonction publique a confirmé dans un communiqué l'objectif fixé le Premier ministre François FILLON précisant notamment les moyens qui seront donnés. Une nouvelle bien nécessaire alors
que le Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHPH) devrait confirmer la progression très lente du nombre des travailleurs handicapés notamment pour la fonction publique d'état.

Manifestement les personnes en situation de handicapés ne sont toujours pas en sécurité dans les transports à Marseille avec en plus désormais après le manque d'accessibilité dans les transports celui de l'insécurité. Trois sur les cinq jeunes responsables d'une agression sur un jeune homme déficient mental le 16 décembre 2011 Une rame du métro a Marseille (illustration)©rtmUne rame du métro a Marseille (illustration)©rtmont été condamnées en comparution immédiate entre 10 mois avec sursis à deux ans, dont dix-huit mois fermes. Une peine bien légère pour des faits aussi graves...

Cinq jeunes vont alors lui demander une cigarette, devant ce qu'ils vont alors estimer comme un refus alors que celui-ci ne fume pas, vont alors le rouer de coups avec un poing américain comme le démontrent les caméras de surveillance. Le jeune homme, fortement blessé à l'oreille droite, avait été rapidement transporté à l'hôpital Nord pour y recevoir des soins. Après la plainte déposée au commissariat de Noailles par ses parents, les policiers ont pu procéder grâce au système de vidéosurveillance installé dans le métro à trois arrestations sur les cinq jeunes présents.

Après avoir reconnu les faits et présenté leurs excuses à la famille de la victime, on était condamnée hier 19 décembre par le tribunal correctionnel. Les deux principaux agresseurs devront purger une peine de deux ans de prison dont six mois avec sursis pour l'un et deux ans de prison dont un an avec sursis pour le second. Leur peine a été assortie d'une mise à l'épreuve pendant trois ans. Quant au troisième, il a été condamné à 10 mois de prison avec sursis. Deux autres sont toujours en attente d'identification.

« Une indifférence totale sur le quai »

Oui bien sur si le handicap peut être un instrument de communication avec le film les intouchables, les gestes du quotidien doivent nous reconduire à la réalité. Une situation qu'a vécue ce jeune homme de 19 ans sur le quai de la station du métro. «Ce qui me fait le plus mal, c'est que personne n'a bougé sur le quai du métro, déplore Vanessa, la grande sœur de la victime. Dans quelle société vivons-nous ? Je ne comprends pas que les gens ne réagissent pas ». Celle-ci ayant affirmé qu'elle avait écrit au président de la République et averti les associations pour dénoncer les actes de violence faits aux personnes handicapées.

La Rédaction

Intitulé opération « Seniors en vacances », le 22 décembre prochain au départ de l'Hôtel de Ville, près de centaines de personnes prendrons le chemin de la Sologne l'occasion des fêtes de fin d'année. Accompagnés sur place par 10 bénévoles des petits frères des Pauvres, les bénéficiaires séjourneront au Centre de rencontre des Centre de rencontre intergénérationelle à Nouan-le- Fuzelier en SologneCentre de rencontre intergénérationelle à Nouan-le- Fuzelier en Solognegénérations à Nouan-le- Fuzelier (41), où ils célébreront Noël tous ensemble.

L'occassion pour ces hommes, ces femmes de connaitres les joies de la détente et des vacances. Un sejour qui est le fruit d'un partenariat étroit entre l'Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV), les petits frères des Pauvres et la Ville de Paris. Un geste de solidarité qui permet notamment de lutter contre l'isolement des personnes, en particulier au moment des fêtes de fin d'année. Parfois aussi causé par des freins aux départs en vacances, qu'ils soient financiers, problèmes d'accessibilité ou psychologiques. Une situation confortée par une étude de BVA-ANCV parut en 2010, indiquant que 45% des personnes de plus de 65 ans ne partent jamais en vacances. Autant d'objectifs qui sont au cœur de la politique menée au quotidien selon Liliane CAPELLE et Véronique DUBARRY, adjointes chargées respectivement des seniors et des personnes en situation de handicap.

Une semaine sous le signe des festivités de Noël

accueilli du 22 au 26 décembre au Centre de rencontre des générations à Nouanle-Fuzelier, ce centre intergénérationnel regroupe sur un même lieu une partie hôtelière ouverte à tous et un EHPAD (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Durant le séjour, les seniors vacanciers pourront bénéficier d'activités variées : atelier cuisine et décoration, atelier socio esthétique, balade en calèche dans le domaine, cinéma, spectacle musical... le tout couronné par un réveillon de Noël inoubliable.

La Rédaction

Aide la personnes âgées handicapées (archives)Aide la personnes âgées handicapées (archives)Avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) et de l'Union France Alzheimer, rappel son soutien à la famille en permanence. Une aide possible notamment avec l'offre d'une formation qui a pour principal objectif de répondre aux besoins des aidants qui accompagnent un proche atteint de la maladie d'Alzheimer (ou trouble apparenté). Un moyen pour les familles de compléter leur apport de connaissances et de savoirs faire visant à les aider à gérer le quotidien.

Proposé partout en France dans ses délégations comme en Haute-Garonne, elle s'articule autour des cinq thèmes suivants : connaître la maladie », « connaître les aides possibles », « accompagner au quotidien », « communiquer et comprendre la personne », et enfin « être l'aidant familial ».

Les formations peuvent être proposées dans différentes villes du département en fonction des demandes des aidants, en partenariat avec les acteurs locaux. Afin de constituer de nouveaux groupes pour le premier trimestre 2012, toute personne intéressée peut prendre toutes les informations que souhaitées où vous inscrire auprès du secrétariat de la délégation Haute-Garonne, vous pouvez aussi prendre contact avec celle de votre département en vous rendant sur le site de France Alzheimer.

D'autre part deux nouvelles activités sont proposées aux aidants familiaux, en compagnie de leur proche atteint d'une maladie neurodégénérative. À raison d'une après-midi par mois des rencontres conviviales rassemblent les familles avec un café-mémoire à Muret en partenariat avec le centre d'accueil de jour de l'hôpital de Muret. Mais aussi une halte relais à Toulouse animée par des professionnels de santé et des bénévoles de FA31 ayant suivi une formation pour animer ces rencontres. Des activités sont proposées gratuitement aux familles, en échange d'une simple adhésion annuelle (35 €).

Coordonnées Haute-Garonne : 09-60-01-58-21 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Siège Social : Communauté Municipale de Santé, 2, rue Malbec, 31000 Toulouse. Site Haute-Garonne francealzheimer31 ou sur le site nationale francealzheimer

La Rédaction

Le 5 décembre au Carrousel du Louvre, les Trophées APAJH ont récompensé les deux réalisateurs Olivier NAKACHE et Éric TOLEDANO pour le film « Intouchables ». Une cérémonie au cours duquel la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale Roselyne BACHELOT et le président de la Fédération des APAJH Jean-Louis GARCIA leur Roselyne Bachelot a droite remet ici le trophée d'honneur a Eric Toledano et Olivier Nakache avec a gauche Jean Louis Garcialors de la cérémonie ©APAJHRoselyne Bachelot a droite remet ici le trophée d'honneur a Eric Toledano et Olivier Nakache avec a gauche Jean Louis Garcialors de la cérémonie ©APAJHremettront un trophée d'honneur.

Avec quelque 7,3 millions d'entrées en moins de trois semaines d'exploitation, il a atteint aujourd'hui 5 décembre 2011 et beaucoup prédisent qu'il pourrait atteindre rapidement la barre des 15 millions. Jouant la carte de l'humour et l'autodérision avec des dialogues sans détour qui tentent de dépasser les préjugés, il n'aura pas malheureusement effacé totalement l'ignorance du handicap pour certaines personnes.

Au contraire pour Jean-Louis Garcia, « on retrouve une comédie qui donne du sens à notre action pour le changement de regard sur le handicap » ajoutant qu'il « Il rappelle aussi des valeurs universelles que défend la Fédération des Apajh : citoyenneté, solidarité et humanité » pour la ministre, Roselyne BACHELOT, « ce film est l'espoir de voir changer l'idée du handicap à la fois dans notre société, mais aussi dans chacun des foyers »

Que plus de sept millions de nos concitoyens se déplacent pour voir ce film et accepter un autre regard sur la vie, l'existence de la personne en situation de handicap concourt à l'évolution des mentalités. À travers ce Trophée d'honneur, la Fédération des APAJH souhaite marquer sa forte adhésion quant à la démarche entreprise. Cette 7e édition des Trophées APAJH accueille des personnalités afin d'encourager et mettre en lumière toutes les démarches militant pour une société inclusive, de pleine citoyenneté où la différence n'est pas un motif d'exclusion, mais une richesse.

Onze nominés pour quatre catégories

Prix accessibilité service public attribué a la préfecture police de parisPrix accessibilité service public attribué a la préfecture police de paris ©APAJHÀ l'issue de l'appel à candidatures lancé en mai 2011, le jury national des Trophées APAJH 2011 a retenu 11 nommés pour cette septième édition. Un jury présidé par Patrick Gohet, Président du Conseil national consultatif des Personnes handicapées, entouré de cinq personnalités du monde association, économique, sociale et sportif. Quant aux quatre lauréats désigné sont eux :

Dans la catégorie accessibilité d'une ville, le trophée a distingué l'Intercommunalité de Coutances (50) à réaliser avec des jeunes de la 3e SEGPA du Collège Jacques Prévert une maquette tactile du centre-ville de Coutances. Les noms des rues ont également été traduits en braille.

Dans la catégorie-École et Culture, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Limoges (87) s'est vu remettre un trophée pour la création d'une formation en alternance postbac à vocation commerciale option « Bancaire » pour les travailleurs handicapés.

Dans la catégorie accessibilité d'un service public, le trophée a été remis à la Préfecture de Police de Paris (75) qui a élaboré un groupe de travail pour rendre accessible ses locaux à tout public et formé son personnel à l'accompagnement des employés en situation handicap.

Dans la catégorie sport, le trophée a été attribué à la jeunesse Sportive d'Allonnes Omnisports (72) qui a permis de faire découvrir à 35 personnes en situation de handicap différentes activités sportives et à 10 autres d'être intégrées dans les sections dites « valides ».

« Un label de qualité »

Trophées apajh chanteur, musicien ont animée la soiréeTrophées apajh chanteur, musicien ont animée la soirée« Les Trophées APAJH poursuivent leur trajectoire et s'installent dans le paysage (...). Pas de pitié, ni de commisération, mais un engagement déterminé ». C'est en ces mots que Jean-Louis Garcia président de la Fédération des APAJH a ouvert cette 7e cérémonie en mettant à l'honneur l'engagement citoyen des lauréats 2011 et l'accord artistique parfait entre artistes de renom et jeunes talents du réseau APAJH.

Le handicap est toujours un combat, Madame Bachelot a repris à son compte les mots du Président de la Fédération des APAJH et a salué un demi-siècle d'engagement et d'initiatives pour changer le regard, créer, innover afin de défendre la pleine citoyenneté des personnes en situation de handicap.

Une situation que la ministre ne cesse de répéter sans toujours vouloir faire évoluer sa politique sociale dans de nombreux domaines. Oui, les menaces sont nombreuses, s'agissant de la politique de l'accessibilité ou de celle des écoles ou de la formation professionnelle dont un Grenelle se tiendra début 2012. Oui, le handicap reste un combat plus encore pour ce présent réellement sur le terrain que parfois pour des responsables de grandes associations qui doivent impérativement veiller à garder jalousement le prix de leur liberté. Qui parfois aurait tendance à disparaître.

La cérémonie permet de récompenser chaque année des organismes publics ou privés qui agissent au quotidien pour l'égalité des droits et des chances des personnes en situation de handicap, de les mettre sur le devant de la scène et de communiquer ainsi leur initiative vers le grand public et les médias.

En 7 ans, plus de 1 200 candidatures ont ainsi été examinées, 42 initiatives ont été primées, 1 700 retombées dans la presse, plus de 23 000 spectateurs et 70 artistes ont participé aux cérémonies annuelles de remise des Trophées APAJH. Autant d'initiatives qui ont favorisé l'évolution des mentalités et le regard porté sur le handicap...

La Rédaction