Contenu principal

Message d'alerte

Samuel huppé un jeune eleves en situation de handicap moteur 4fecdApprendre lorsqu'on est handicapé(e), un droit fondamental respecté ? L'éducation est un droit essentiel et fondamental qui permet à chacun de recevoir une instruction et de s'épanouir dans sa vie sociale. C'est également un droit vital qui permet d'acquérir un bon emploi et d'améliorer la qualité de vie, de développer un socle de connaissances et de culture générale plus riche, d'éveiller et de déployer un esprit critique, d'analyse et de synthèse plus affutés.Apprendre est ce qui a permis à l'humanité en tant qu'espèce, puis à chaque individu de s'en sortir et de prospérer jusqu'à aujourd'hui. Cependant, lorsqu'on naît ou devient handicapé, a-t-on accès à tous ces trésors de façon absolue et égale quel que soit notre statut social ?

lancement de la 6e edition par lAFM Telethon de lopération 1000 Chercheurs dans les écolesA l’approche du Téléthon qui aura lieu cette année du 7 et 8 décembre prochain, l’AFM renouvelle son opération en partenariat avec l’APBG pour sensibiliser les élèves de la 3e à la terminale aux avancées récentes de la génétique et permettre aux élèves d'échanger avec un scientifique. Et pourquoi pas en éclairant ces derniers aux enjeux de la recherche de susciter des vocations. Une opération qui aura lieu du 5 au 30 novembre pour lequel les établissements souhaitant y participer son invité a s’inscrire.

le chef de letat emmanuel macron jean michel blanquer ministre de leducation nationale et sophie cluzel secrétaire detat aux personnes handicapés au collège jules renard en mayenne ce 3 septembre a loccasion de la rentrée scolaireTandis que le président de la République aura effectué la rentrée scolaire au collège Jean renard en Mayenne, en compagnie du ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel BLANQUER et de la secrétaire d’État aux personnes handicapées Sophie CLUZEL. Cette rentrée scolaire risque à nouveau de laisser plusieurs milliers d'élèves handicapés « sur le carreau ». Condamné une fois de plus à des listes d’attente interminable, comme le dénonce l’UNAPEI. Mais surtout condamné à attendre selon le ministre, 2022 pour une école réellement inclusive présentée dans son plan le 18 juillet dernier.

Le président de la république accompagné du ministre de léducation nationale sest rendu à lécole louis houpert à forbach à loccasion de la rentrée scolaireAu lendemain des promesses engagées par le CIH, le 20 septembre dernier, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel BLANQUER, vient de rendre sa copie ce 28 septembre sur les efforts pour une « école de la confiance » et plus inclusifs. Le budget de l’éducation nationale qui reste le second de la nation, avec un montant 70,6Mds€ si ont ajoute les contributions aux pensions de l'état, soit une évolution de 1.3Mds en comparaison de 2017, puisque celui-ci est désormais par le budget consacré a la dette française.

Inauguration UME pour enfant autiste a Rodez dans l AveyronInaugurée en présence de plusieurs personnalités du monde politique, institutionnel et associatif la ville de Rodez vient d’inaugurer la première unité d’enseignement pour enfant autiste. Une première aussi pour le département de l’Aveyron. Une unité ouverte en septembre 2016, dans le cadre d’un troisième plan autisme 2013-2017, qui prévoit l’ouverture a terme près de 700 places disponible d’ici fin 2017. Un résultat loin de répondre aux liste d'attente qui ne cesse de s'allonger au niveau nationale.

Janick Leclair professeur de francais en situation de handicap auditifEn à peine une semaine, l’éducation nationale nous prouve une nouvelle fois que sa politique d’inclusion n’a que pour valeur de celle de mots tenus par la ministre de l’Éducation nationale, Najat VALLAUD BELKACEM. Deux itinéraires qui auront néanmoins mobilisé leurs collègues et les réseaux sociaux. Entre celle de Sylvain FERET à Montceau-les-Mines, en Bourgogne et celle de Janick LECLAIR a Saint-Gaudens en Haute-Garonne, qui a appris, la veille de la rentrée 2016, qu'elle n'avait pas le droit d'enseigner. Une décision prise dans les deux cas par les rectorats respectifs à cause d’une prétendue impossibilité d’exercer leurs métiers à cause de leur handicap !

Les portes du lycee Moliere ornees de soutiens JusticePourAmelieOui la discrimination et toujours bien présente, reste que la mobilisation et la solidarité peut parfois obliger quelques intellectuelles peut intéresser a défendre les valeurs humaines à devoir revenir sur leurs décisions. C’est ce qu’a vécu la jeune Amélie atteinte de la maladie de Lyme, qui avait été exclue de son lycée parisien à cause tout simplement de son fauteuil roulant et manque d’accessibilité. Un retour de décision provoqué par la mobilisation de tous ces camarades qui n’auront pas hésité a engagé une grève choquée par la décision de leur Lycée Molière.