Contenu principal

Message d'alerte

Affiche faite briller vos talent organisé par l'association tremplinVéritable carte blanche, tel est le souhait qu'a voulu donner l'association Tremplin – Études, Handicap, Entreprises, dans le cadre de l'anniversaire de ses 20 ans, et qui entend donner du sens aux initiatives prises par les établissements de l'enseignement supérieur en faveur du handicap via la réalisation de mini-films. Parce que rien ne vaut le témoignage des étudiants handicapés comme non handicapés d'une école ou d'une université, surtout lorsqu'il s'agit de handicap, Tremplin leur donne la parole.

En créant, sur tout le territoire national, son challenge vidéo baptisé « Tous HanScène », Tremplin laisse carte blanche à ces jeunes, et leur permet de faire briller leur talent. Ce challenge, qui a été lancé le 6 décembre lors de la Cérémonie d'anniversaire de l'association, sera ponctué par la soirée des Trophées début avril. Du 6 décembre au 13 janvier, les participants devront composer leur équipe de 4 ou 5 étudiants avec au minimum un étudiant en situation de handicap désigné comme leader. Après la validation des candidatures, les équipes auront jusqu'au 3 mars pour faire preuve de créativité et de talent pour traduire en vidéo de 2 à 3 minutes maximum les initiatives et actions de leur école ou université en matière de handicap.

Chaque vidéo devra être déposée sur le site dédié toushanscene pour « propager » toutes ces initiatives, du 3 au 24 mars, les vidéos déposées seront alors accessibles et soumises en ligne aux votes des internautes sur ce même site. Là aussi, les étudiants ont carte blanche pour générer le buzz sur Facebook, Twitter, Dailymotion, YouTube..., obtenir un maximum de suffrages et remporter le « Prix du Public » !

Trois autres prix seront attribués par le Jury du Challenge Tremplin lors de la soirée des Trophées « Tous HanScène » qui se tiendra début avril à Paris. À l'heure où les communications sur le thème du handicap se multiplient, l'association Tremplin - Études, Handicap, Entreprises veut avec « Tous HanScène », faire réagir les jeunes, handicapés ou non, et sensibiliser un large public. À contre-pied des idées reçues, le challenge permet aux étudiants de s'investir en mettant en avant les vraies initiatives de leur établissement de formation avec une vision désinhibée du sujet, et en les faisant connaître à tous.

Qui son t-ils

Créée en 1992 à l'initiative de quatre grands groupes, elle est soutenue aujourd'hui par près de 200 entreprises implantées partout en France, Tremplin est administrée par AG2R, la MONDIALE, Capgemini, DCNS, IBM et SPIE. L'association a un triple objectif. Tout d'abord encourager, et cela quelle que soit leur région, les lycéens et étudiants en situation de handicap à poursuivre leur parcours vers les études supérieures. Les préparer tout au long de leurs études à leur future insertion professionnelle par un accompagnement individualisé. Enfin accompagner les entreprises dans la mise en œuvre d'actions concrètes d'accueil, de formation et d'intégration de personnes handicapées dans leurs différents établissements et leurs différentes activités.

La Rédaction

Le Ministre de l'éducation nationale sortant du conseil des ministres avec une ardoise sur lequel il est inscrit : jours fériés (Illustration - Montage) Après bien des négociations et encore de nombreux désaccord notamment dans le rang des parents d'élèves le ministère de l'Éducation nationale a adopté le calendrier suivant pour l'année scolaire 2013-2014. Ce calendrier est conforme à celui de 2012-2013, qui avait obtenu l'aval du Conseil supérieur de l'éducation. Le nombre de jours de vacances est inchangé : les vacances de la Toussaint comptent désormais deux semaines complètes, deux journées sont ajoutées en novembre et en juin.

Dans l'attente d'une réflexion approfondie sur l'évolution des rythmes scolaires annuels, qui aura lieu à partir du printemps 2013, ce calendrier est établi pour les seules années 2013- 2014 et non sur une base triennale, comme il est d'usage.

Calendrier-scolaire-2013-2014 Pour cette raison, le ministère n'a pas souhaité proposer d'autre calendrier aux instances consultatives. Au final les calendriers des années 2014-2015 et 2015-2016 ne seront pas arrêtés avant la nouvelle loi.

Une annonce qui pour lequel certains professionnels tels les Domaines skiables de France montent au créneau. Le texte épingle les effets désastreux des vacances de 2013-2014 pour l'économie des stations de montagne. Et pourraient menacer selon 35 000 emplois.

 

La Redaction

Un jeune étudiant handicapés non voyant à l'université de LyonNée en 1988 avec son concours de référence d'admissions parallèles, Passerelle s'est constituée en association en 2007 dont Sept écoles membres de Passerelle sont engagées dans le Concours post-bac Handicap Passerelle 2013* dont les inscriptions sont ouverte jusqu'au 24 février 2013. Mise en œuvre pour la 3e année, 2012 avait permis la sélection de 7 candidats pour 5 étudiant admis au final après les épreuves.

Une initiative mise en place a la suite d'un constat de celui de beaucoup d'étudiant en situation de handicap présents dans leur établissement qui n'avaient pas déclaré leur situation alors qu'ils pourraient bénéficier des dispositifs légaux afférents. Aujourd'hui construit avec le partenariat de treize entreprises

Manque d'information ? Peur d'être rejetés ? Souhait de se réaliser en dépassant la notion d'assistance ? Des situations qui comme l'avait déjà mis en avant l'association Starting-Block Handivalide qui le confirme moins de 5 % des titulaires du bac réussit des études supérieur. Un constat qui nous conduit à reconnaître que trop peu de personnes en situation de handicap sont aujourd'hui titulaire d'un diplôme. L'objectif de Passerelle est de contribuer à faire évoluer les mentalités et montrer qu'il est possible de faire des études et d'intégrer des entreprises qui se soucieront d'eux. Puisque que beaucoup affirme que la raison du chômage étant le manque de qualification.

Le Concours post-bac Handicap

Le Concours Handicap Passerelle est un concours de niveau bac organisé en partenariat avec des BTS, IUT ou Bachelors présents dans les régions des Écoles membres participantes. Les candidats admis au concours devront suivre une formation à l'IUT ou en classe de BTS pendant deux ans ou dans un Bachelor pendant 3 ans. Pendant ces deux ou trois années, les étudiants seront considérés comme étudiants de l'ESC dans laquelle ils ont été admis et pourront profiter de modules supplémentaires dans cette école. À la fin des deux ou trois années d'études et à condition d'avoir obtenu le diplôme sans avoir redoublé, ils intégreront l'ESC en 1ère année (pour l'IUT ou le BTS) ou en 2ème année (pour le bachelor) et ce, sans repasser de concours.

Un projet auquel participent également en partenariat treize entreprises de renom tel que Auchan, Groupe BPCE, TF1, Bouygues télécom, Société Générale, IBM, Crédit Mutuel Arkea, Crédit Agricole, La Poste Manpower, Casino, HP, Natixis. Chacune de ces entreprises partenaires accordent un financement annuel pour l'amélioration de l'accessibilité au savoir et aux formations d'excellence des étudiants en situation de handicap. Passerelle s'est engagée à utiliser ces fonds sur des projets spécifique pour lequel une commission a été créer. L'Association Passerelle bénéficie par ailleurs du soutien de l'association Hanploi, de la FEDEEH et de l'association Tremplin « Etudes, Handicap, Entreprises ».

La Commission d'affectation de fonds

Pour compléter le dispositif, Passerelle a également créé une commission d'affectation de fonds destinée aux étudiants actuellement en formation au sein des Écoles membres de Passerelle. Cette commission étudie une à deux fois par an toutes les demandes de financement portant sur l'aménagement et l'adaptation du parcours de formation inhérent au handicap de l'étudiant. Elle vise à faciliter l'accessibilité globale aux études (secrétariats d'examen, preneurs de note, frais de déplacements spécifiques, coûts de logements et de vie supplémentaires dus au handicap ...). Chaque année, entre 20 000 € et 30 000 €, sont alloués à des étudiants pour des situations spécifiques liées à leur handicap et au suivi de leurs études.

Stéphane LAGOUTIERE

*1. EM Normandie 2.EM Strasbourg 3. ESC Grenoble 4. ESC La Rochelle 5. ESC Pau 6. ESC Saint-Etienne 7. Novancia Business School Paris

une AVS et un élèves dans une école primaire de paris le 2 avril 2012 (Archives) ©AFP Suite à la publication du rapport de la concertation sur la refondation de l'école le 9 octobre dernier et conformément à l'annonce du Président de la République, le groupe de travail sur la professionnalisation de l'aide humaine aux élèves en situation de handicap est aujourd'hui constitué. L'Unapei, membre du groupe de travail annonce quelle veillera à ce que les élèves handicapés aient enfin la garantie d'un accompagnement de qualité.

« Nous soulignons la cohérence des travaux engagés dans la refondation de l'Ecole par le Ministre de l'Éducation nationale. La concertation a été fructueuse. Elle a permis de relancer la problématique de l'accompagnement des élèves handicapés et a conduit à la constitution d'un groupe de travail en vue de la professionnalisation de ces personnels indispensables à la réussite des élèves handicapés. Nous souhaitons que les travaux reposent sur une logique de réponse aux besoins de chaque élève en fonction de ses compétences, de son potentiel et de ses difficultés » déclare Christel Prado, présidente de l'Unapei.

l'association espère que les travaux aboutiront et tient à rappeler qu'il est de la responsabilité de l'Éducation nationale d'assurer l'accompagnement des élèves handicapés à l'école. En effet, en 2009 un groupe de travail avait été constitué par le gouvernement précédent sur ce même sujet. Faute d'accord entre les ministères de personnels, les propositions n'avaient pu voir le jour. Il seraient en effet plus de 20 000 encore a ne pas bénéficier d'une scolarité lors de la rentrée 2012. 

Pour les parents d'enfant déficients mentaux, ces derniers estime que le métier d'auxilaire de vie scolaire doit constituer un véritable choix de carrière avec des possibilités d'évolution qui assureront la qualité de l'accompagnement et la réussite des élèves handicapés. Selon l'Unapei, l'AVS doit avoir des compétences spécifiques. Sa mission est d'établir avec l'enfant une relation de confiance et de favoriser son autonomie, de faciliter son accès aux apprentissages et sa participation à la vie du groupe et d'instaurer une relation de qualité avec la famille. Pragmatique, l'Unapei souhaite que l'accompagnement proposé réponde aux besoins de l'élève handicapé dans une logique de parcours et non plus de filière. Un avis partagé par de nombreuse associations représentative du handicap qu'ils s'agissent de déficience moteur, mentale, visuel ou auditive...

De son coté le président de l'APAJH Jean-Louis Garcia, présent à la conférence de presse, « la question de l'accompagnement ne peut s'analyser qu'à partir des besoins individuels des élèves. Tous profondément différents, ils requièrent des moyens adaptés. Une école accessible à tous dans toutes ses composantes est le seul gage d'une élévation des niveaux de qualification des élèves en situation de handicap, et de l'ensemble de la classe. Nous souhaitons que les travaux sur la professionnalisation des aides humaines constituent une étape décisive dans la construction d'une école inclusive ».

Sur la question des accompagnants, l'APAJH souhaite elle aussi que les préconisations du groupe de travail veillent à sécuriser le parcours des personnels chargés de ces aides à l'école, leur permettent d'accéder à une formation initiale et continue de qualité, ainsi que de leur donner des conditions de travail et de rémunération les sortant de la précarité.

La Rédaction

des étudiants-bénévoles lors des projets Handivalide 2011Parce qu'aujourd'hui encore, on ne compte que 0,5 % d'étudiants handicapés, des étudiants bénévoles s'engagent avec Starting-Block pour une inclusion globale des jeunes avec un handicap. Une action pour préparer le coup d'envoi de la Campagne Handivalides en février 2013. Une campagne qui sera soutenue par sa marraine Marie-Amélie le Fur triple médaillée olympique d'athlétisme des Jeux de Londres. "Mon engagement avec Starting-Block, défendre l'idée selon laquelle chacun doit pouvoir choisir son parcours de formation et son métier selon ce qu'il aime, ce qu'il sait faire, et surtout pas en fonction de son handicap." Affirme telle avec conviction !

Cycle de Formation Handivalides

Une centaine de jeunes adultes viennent se former les 27/28 octobre à Paris à la thématique du handicap et à la démarche de pédagogie active de Starting-Block. Au programme : formation généraliste autour du handicap, ateliers de mises en situation et de gestion de projet.

Une fois formés, c'est parti !

Dès le 12 novembre, cap sur le tutorat Handivalides. Des étudiants bénévoles vont accompagner sur marie amélie le fur marraine campagne handivalidesune année scolaire une centaine de jeunes franciliens en situation de handicap (psychique, auditif et mental). Qu'ils soient dans des établissements spécialisés ou intégrés dans des ULIS (Unité localisée pour l'Inclusion scolaire), les participants pourront au fil des séances s'ouvrir de nouvelles perspectives. Rencontres, découverte d'un métier, travail sur la confiance en soi, l'ouverture à l'autre... Autant d'activités qui doivent les aider à construire leurs projets personnels, étudiants et professionnels.

À partir du 27 novembre aura lieu le lancement des jumelages Handivalides. Il s'agit de classes de collégiens valides et handicapés apprenants à se connaître au cours de trois journées de rencontre sur une année scolaire. Un moyen de dépasser ses préjugés dès le plus jeune âge. Enfin en Fevrier en 2013, pendant près de 4 mois, les étudiants se mobiliseront pour un meilleur accès aux études des jeunes en situation de handicap. 45 établissements et près de 40 associations étudiantes seront impliqués dans cette campagne nationale portée par Starting-Block.

Stéphane LAGOUTIÉRE

manifestation-de-professeurs-et-de-parents-d-elevesNon l'État et pour preuve un gouvernement socialiste, ne fait aucune différence y comprit pour plusieurs dizaine d'élèves handicapés en Gironde faute d'AVS ou EVS aux seins de certains établissement catholique. La république est laïque comme chacun le sait et reconnaît l'importance de secteur privée. Seule difficultés les 1500 postes promis par le ministres risque eux de se voir destiné en priorité aux communes « prioritaires ».

Dans une annonce le rectorat de Bordeaux a annoncé malgré de nombreuse réticence le 7 septembre dernier face aux parents par Michèle JOLIAT. Le rectorat ayant annoncé le renouvellement des contrats prouvant une nouvelle fois la précarité ses emplois. "La difficulté d'accompagnement des élèves (...) de l'enseignement privé sous contrat est réglée", indique dans un communiqué le rectorat, sans préciser le nombre de contrats d'emplois de vie scolaire (EVS) ou d'assistants de vie scolaire (AVS) ont étaient reconduits dans le département. Un communiqué qui invite les enfants à reprendre normalement les cours a partir de d'aujourd'hui.

Selon un collectif girondin de parents d'élèves, d'enseignants et de chefs d'établissements, une vingtaine de contrats EVS/AVS, répartis sur une dizaine d'établissements catholiques du département, n'avaient pas été reconduits à la rentrée pour des raisons budgétaires.

Selon les dires de trois chefs d'établissement, ces dernier aurait confirmé avoir reçu l'assurance du rectorat pour la reconduction de plusieurs contrats. Les autres directeurs n'étaient pas joignables dans l'immédiat. "Nous avons obtenu le poste d'EVS que nous demandions (...) Manquent encore trois contrats d'AVS mais qui devraient être bouclés la semaine prochaine", a indiqué Isabelle PORCHERON, directrice du lycée professionnel bordelais Saint-Vincent-de-Paul, se disant "tout de même satisfaite".

La Rédaction

Parents-enseignans-et-eleves-manifestatant-avsAlors que bon nombre d'association comme l'UNAPEI, l'APAJH ou l'APF voire l'ADAPT, ont présenté leurs doléances pour certaines, il y a quelques semaines au nouveau gouvernement il semblerait quelle n'est pas étaient entendu. Ainsi, une trentaine de parent handicapé et de chefs d'établissements de l'enseignement catholique de Gironde ont manifesté mercredi à Bordeaux contre le non-renouvellement de contrats d'EVS et AVS. Manifestation avait soutenue et appelée a le faire l'UNAPEI dans un communiqué, il y a quelques jours.

Selon les parents, présente, ceux-ci privant pour l'instant de scolarisation une centaine d'élèves handicapés, dont une quatorze au lycée Saint-Vincent-de-Paul. Situation en parfaite contradiction avec les promesses du ministre de l'Éducation nationale qui le 00 août dernier avait annoncé « ».

C'est vers 15 h 00 du lycée Saint-Vincent-de-Paul dans le centre de Bordeaux que le cortège est parti en direction du rectorat où une délégation a été reçue par la secrétaire générale. Des manifestants qui ont dénoncé la non-reconduction à la rentrée de 23 contrats d'emplois de vie scolaire (EVS) ou d'assistants de vie scolaire (AVS), indispensables pour accompagner et aider les élèves handicapés dans leur scolarité, dans une dizaine d'établissements du département.

Malgré les promesses ministérielles, difficultés budgétaires et économie sont mises en avant selon Luce JOUGLA, dont son fils romain 18 ans devait rentrer cette en communication graphique. En résumé explique avec colère, que si rien n'est fait et faute d'AVS "Ca risque d'être une année de foutue pour lui. C'est inadmissible!". Romain, handicapé moteur. a besoin d'aide pour noter les cours, pour prendre ses repas à la cantine et pour porter son cartable. de cette aide « Un élève brillant » ajoute sa mère les larmes aux yeux...Et de regretter le comportement de l'académie pour lequel elle ne reproche aucune prise de contact ou de courrier. Luce Jougla reste combative : « On nous pousse à scolariser nos enfants et voilà ce qui se passe. J'ai dit à cette dame : "Mon fils veut préparer un CAP de communication graphisme et la première partie du bac. À quoi cela sert d'être allé jusque-là ? Qu'est ce que je vais lui dire ?". »

Interrogé l'académie, fait savoir par l'intermédiaire d'un communiqué, rappelle que le rectorat compte 9760 élèves en situation de handicap et scolarisés dans l'académie de Bordeaux et bénéficie d'un accompagnement". Un communiqué, qui conclut que Michèle JOLIAT, secrétaire générale de l'académie, « étudie toutes les solutions" et s'engage "à répondre aux familles "d'ici 48 h ».

Stéphane LAGOUTIÉRE