Contenu principal

Message d'alerte

INOVACCESS en 2012 qui s'était investit de manière originale pour le Mois de l’Accessibilité à travers une exposition de  photographies de Raphaël Helle : un reportage réalisé autour des déplacements  quotidiens de personnes confrontées à une déficience. © R.HelleQuelques jours après la publication du baromètre de l'accessibilité publié par l'APF, la ville de Grenoble ce félicite de devenir la ville la plus accessible de France. Une promotion qui semble peut être exagérée comme elle l'était à l'époque pour la ville de Nantes, car si personne ne conteste la qualité de ce baromètre celui-ci ne concerne que le handicap moteur.

La note dont se félicite la ville dans un communiqué de 18,4 sur 20, une moyenne dont le Maire de Grenoble, Michel DESTOT et le conseiller municipal délégué en charge à l'accessibilité se félicite Stéphane GEMMANI, affirmant qu'elle couronne une politique dans ce domaine de « plusieurs années d'intenses efforts pour rendre notre ville accueillante pour l'ensemble des personnes en situation de handicap, quel que soit d'ailleurs le type de handicap : moteur, visuel, auditif ou mental ».

Une ville dont il vrai que les initiatives nombreuses ont vu le jour ces dernière années tel le de mois de l'accessibilité, le projet Innovacess afin d'encourager l'accueil des personnes handicapées dans les entreprises. Un baromètre qui salue l'équipement municipal accessible avec une note de 17,20" et une note de 21/21 dans la catégorie "Politique locale volontariste".

Des bonnes pratique dont le Maire rappelle que celle-ci avait été souligné par sénatrice Claire‐Lise CAMPION, lors de sa venue a Grenoble et qui remettra son rapport « Réussir 2015 » au premier ministre le 1er mars prochain, Michel DESTOT qui conclut son communiqué en affirmant « Si cette première place est particulièrement encourageante, les efforts pour rendre Grenoble encore plus accessible doivent être poursuivis, car une marge de progression existe encore. J'ai demandé à l'ensemble des élus et services concernés de continuer à travailler dans ce sens ».

Une accessibilité qui ne doit pas être réduit a le handicap moteur, mais regardé dans un principe d'inclusion, afin que tous citoyen quelques soient son état physique, moteur, mental ou accidentel, temporaire ou définitif puisse accéder partout où la vie quotidienne l'oblige ou qu'il souhaite se rendre. Le principe de la loi 11 février 2005 et de l'égalité de chance se défini dans ce principe.

Pour ceux qui le souhaite nous mettons ici à vos dispositions le bilan annuel 2012 de la de la Commission communale pour l'accessibilité aux personnes handicapées (CCAPH) qui réalise le suivi du schéma directeur d'accessibilité. Ainsi que le plan des rues accessibles et le plan des bâtiments accessibles. Enfin le programme 2010-2013 des travaux d'accessibilité mis en œuvre par la municipalité.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir