Contenu principal

Message d'alerte

Valerie PECRESSE remettant les clees des cinq voiture sportive adapte pour la pratique du sport automobile handisportValérie PECRESSE, Présidente de la Région Île-de-France, Patrick KARAM, Vice-président chargé des Sports, des Loisirs, de la Jeunesse, de la Citoyenneté et de la Vie associative et Pierre DENIZIOT, Délégué spécial au handicap, ont remis le 5 mai dernier à Aulnay-sous-Bois, les clés de 5 véhicules « adaptés » à la Fédération Française Handisport et financés par la Région Île-de-France afin de développer la pratique sportive automobile des personnes en situation de handicap. Cinq véhicules qui viennent en compléter cinq autres financés, en 2017 et cinq autres l’année prochaine soit quinze véhicules au total pour un montant de 200 000 € au total.

La région qui par cette action souhaite conforter la politique de la pratique de l’handisport et du sport adapté à travers différents dispositifs notamment l'acquisition de matériels adaptés mais également en tant que partenaire de nombreux événements sportifs franciliens. La région Île-de-France qui par cette politique souhaite démontrer également selon Valérie PECRESSE sa forte « implication dans l'organisation des jeux paralympiques de Paris2024 afin d'en faire une opportunité de multiples progrès en matière de handicap ».

Pierre DENIZIOT, Délégué spécial au handicap, qui rappelle que la Région Île-de-France est « particulièrement mobilisée sur la question du handicap ». Dès 2016, elle a choisi « d'ériger l'accès à l'emploi des personnes en situation de handicap en Grande Cause régionale pour l'année 2016 » insiste-t-il. Une région qui aura réussi à faire passer son taux d'emploi de ces travailleurs en situation de handicap au sein du Conseil régional de 3,29% à 6% avant la fin de ce mandat (2021). Aujourd’hui, ce taux s'élève déjà à 5.86%.

Si la volonté de mieux prendre en compte la question du handicap se traduit également par des mesures concrètes destinées à favoriser l'accessibilité des personnes en situation de handicap dans tous les aspects de leur vie quotidienne (transports, éducation, sports ou encore loisirs). Le chantier comme celui de l’accessibilité dit universel reste encore très important, notamment à travers les transports reste la priorité. Pierre DENIZIOT, qui rappelle que l’aménagement « de nos gares en ce sens représente un investissement de 1,4 Mds €, c'est un montant sans précédent. 148 gares sont aujourd'hui accessibles et 266 le seront en 2024 » et conclure que depuis janviers 2018 «15 gares sont nouvellement accessibles aux fauteuils, une cinquantaine, de gares, sont actuellement en travaux et 24 seront prêtes d'ici fin décembre 2018 ».

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : Région Ile-de-France‏

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir