Contenu principal

Message d'alerte

Lancement de la neuvieme edition des rencontres ville et handicap a Toulouse au capitole avec la remise d'une canne électronique au centre le Maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc et a Droite son adjoint en charge du handicap et gauche l'homme ayant bénéficié de ce dons 02 18c8eLundi soir Christophe ALVES l’adjoint au maire en charge du handicap de la ville de Toulouse rejoint par la suite par le maire de Toulouse Jean-Luc MOUDENC, lançant officiellement cette neuvième édition des rencontres ville et handicaps. Une manifestation qui prend de l’ampleur y comprit au sein de la métropole Toulouse puisque ce sont désormais 12 communes qui participeront à ces rencontres. Un rendez-vous loin d’améliorer des retards existentiels comme sur l’accessibilité, mais comme moyen de prévention contre les discriminations et une meilleure approche de la connaissance du handicap dans son ensemble… Des Rencontres destinées à rassembler tous les publics, petits et grands, personnes en situation de handicap ou pas.

Le handicap au sein de la population toulousaine…

Considérez‐vous que vous ayez un handicap ? 11,8% des résidents d’Occitanie âgés de 15 à 85 ans considéraient avoir un handicap, 16,3% déclaraient être limités dans leurs activités, 6,4% l’étaient fortement et 9,9% l’étaient modérément.Une situation qui montre l’importance du handicap au niveau régional et trouve son reflet dans ces capitales comme Toulouse ou encore Montpellier. Une augmentation constante la MDPH de Haute-Garonne enregistrant chaque année 7 à 10 % de demande supplémentaire, passant de 76 000 personnes en 2012 a 91 000 en 2017.

À Toulouse et dans sa métropole le handicap pour les personnes âgées de 0 à 85 ans concernerait entre 18 et 23 % de la population chiffre qui pourrait atteindre près 28 % si l'on devait y rajouter les personnes affirmant ressentir un handicap et qui seraient concernée notamment par les questions d’accessibilité, notamment avec le vieillissement de population.

« Favoriser le vivre ensemble … »

Organisées par la mairie de Toulouse, les rencontres annuelles Ville & Handicap seront l'occasion de mettre en valeur les actions inclusives de la Ville, des entreprises, professionnelle, commune et des associations à destination des personnes handicapées. Des actions dans tous les domaines de la vie quotidienne, sociale, culturelle et de loisirs. Ouvertes à tous, elles ont pour objectif de sensibiliser et de mobiliser le grand public autour de la question du handicap, de la lutte contre les préjugés et les discriminations, pour favoriser le « vivre ensemble ».

Des Rencontres qui se dérouleront cette année du 12 au 25 novembre sur le thème « Ensemble, imaginons demain », elles seront placées sous le signe de l’innovation. Expositions, spectacles, projections, visites, rencontres, conférences, animations sportives et ludiques. Deux semaines auxquelles s’investiront la ville et 11 communes de la métropole pour permettre à chacun, publics et acteurs de l'événement, grands et petits, en situation de handicap ou pas de découvrir l'aventure humaine de l'autre.

Toulouse terre d’inclusion… ?

Un projet inclusif dont la ville rose a su parfois se montrer a l’avant-garde comme avec les déficients auditifs. Dans les années 1980, elle fut la première ville en France à initier des classes en langue des signes française. Trente ans plus tard, Toulouse reste pilote pour les malentendants. Elle en a fait sa capitale. Depuis la fin des années 1980, la ville de Toulouse occupe une place à part pour la communauté sourde. L'ouverture des premières classes « pirate » en langue des signes a agi comme un aimant pour beaucoup de parents, sourds eux-mêmes, qui avaient vécu l'interdiction de la langue des signes qui fut abrogée en 1977, et qui souhaitaient pour leurs enfants un autre parcours que les établissements spécialisés. Bien avant la loi du 11 février 2005 qui a reconnu la langue des signes française comme une « langue à part entière » et la loi Fabius de 1991 encourageant la LSF dans l'Éducation nationale, Toulouse a été à l'avant-garde.

Un parcours qui se poursuit malgré la disparition de Web Sourd, l’ouverture d’un nouveau bar à tapas « L’Oreille Cassée » 22, rue des Blanchers à Toulouse, tenue par deux associés sourds, Sébastien ROCTON, 41 ans, originaire de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) et Jérémy Perrin, 39 ans, toulousain d’adoption, travaillait jusqu’ici dans l’édition. Le premier rêvait d’ouvrir un restaurant, le second un bar.

Mais aussi, l’ouverture d’une librairie spécialisée, "L'Ouï-Lire" qui a ouvert ses portes à Toulouse, le 28 août 2018. À l'origine du projet, de ce projet fou celui d’ouvrir une librairie dédiée à la langue des signes et la culture sourde. Deux femmes, Nathalie SECOLIER et Delphine AGNESIN et une passion, la littérature. Fortes de leurs expériences personnelles et professionnelles. Elles présenteront d’ailleurs une activité autour du jeu "Dites-le en langue des signes", proposée par la librairie L’Ouï-Lire le 24 novembre à 11h

Toulouse et sa métropole un long chemin…

Si en matière d’emploi la ville de Toulouse qui dépasse 7 % de travailleurs handicapés parmi ces effectifs, montre un exemple parfait, cela est loin d’être le cas pour toutes les communes de la métropole, varient entre 3.5 % et 6 %. En matière d’accessibilité chemin lui aussi reste encore long à l’exception de ville comme Blagnac ou Colomiers, Toulouse comme l’affirme le collectif Handi Social, ne semble pas investir autant qu’il l’affirme. Une affirmation à laquelle Christophe ALVES a estimé ne pas être d’accord dans une interview réalisée. Reste que les discriminations son bien elle présente comme le vécut par deux fois le jeune Kévin étudiant a la faculté de droit, et qui s'est vu refuser l’accès avec son chien-guide d’assistance dans deux magasins ces dernières semaines.

Parmi les rendez-vous aux programmes de cette 9e édition…

Remise des prix de l’adaptathon 2018 Organisé par Ambition Toulouse Métropole dans le cadre de Futurapolis... Une 3e édition pour ce marathon créatif, qui propose une nouvelle fois de faire émerger des innovations pour mieux adapter l’entreprise aux personnes en situation de handicap. Les projets primés seront concrétisés sur l’année 2019. Lors de la remise des prix, les équipes lauréates présenteront leurs projets. L’Adaptathon est parrainé par Jean-Luc Moudenc et Philippe Pozzo di Borgo, auteur du « Second souffle », source d’inspiration du film « Intouchables ». Entre 16 h 15 et 17 h 45 à l'Auditorium du Muséum de Toulouse Informations et inscriptions : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Spectacle : Vieillesse et handicap, encore beaucoup d’interrogation…Celle du spectacle « Z » ça ira mieux demain, de la Compagnie Les Philosophes Barbares, créé en aout 2018...Un spectacle qui s’interroge sur des questions essentielles de notre existence et présenté par les éditions Ères.

Qui serons-nous quand nous serons vieux ? Et si dans 50 ans le transhumanisme avait concrétisé son projet : le vivant totalement maîtrisé ? C’est une histoire de morts-vivants - au sens propre - ou de vivant morts. C’est une ode à la jeunesse dans laquelle les vieux ne parviennent plus à mourir. Quand fiction et réalité se confondent, la dystopie s’impose comme une évidence et nous permet de décrire ce monde où l’homme tente de s’arracher à sa nature profonde pour en substituer une artificielle. À l'issue de ce spectacle un bord de scène réunira les artistes et Marie Jean SAURET, psychanalyste et professeur émérite à l’université Toulouse 2 Jean Jaurès. Un spectacle proposé le mercredi 21 novembre 2018 à 20 h 30 au Centre culturel des Mazades 10 avenue des Mazades à Toulouse.

Conférence/débat : Habitat inclusif, du concept à la réalisation Proposé par L’Esperluette, AFTC Midi-Pyrénées, Autisme31…L’habitat inclusif, habitat partagé et accompagné, qu’est-ce que c’est ? Regards sur les expériences menées en France, temps d’échanges et d’informations, témoignage sur les projets portés localement et réflexion partagée : Quelles sont les différentes alternatives, innovantes ou non actuellement envisageables pour une personne en situation de handicap en matière de logement ? Pourquoi faire le choix de l’habitat inclusif ? Quels en sont les enjeux ? De 18 h à 21 h le 20 novembre Espace des Diversités et de la laïcité. Salles 1 et 2 Réservation préalable : 06 36 62 20 86 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avant le 16 novembre

Expositions photographiques de Patrice Nin Ensemble, tous différents…Avec le soutien de la Mission Égalité Diversités, du FIPHFP et de la direction générale des ressources humaines des agents de la mairie de Toulouse et de Toulouse Métropole, hommes, femmes, sportifs, non sportifs, en situation de handicap ou pas ont participé à un tournoi interentreprises de rugby fauteuil : l’Adapta’Cup. En s’engageant dans cette compétition l’équipe a balayé les préjugés sur les personnes en situation de handicap.

Les joueurs ont découvert les difficultés auxquelles les personnes à mobilité réduite sont quotidiennement confrontées mais aussi la richesse apportée par le vivre ensemble. Des photos prises sur le vif démontrent que sur le terrain comme dans la ville, dans le sport comme au travail, c’est ensemble, dans la diversité, que l’on réussit. Déception là aussi avec une seule version du sport et handicap, qui ne concerne que l’handisport et pour lequel le sport adapté passe à la trappe !!

Ainsi que plusieurs dizaines d’autres rendez-vous dans un programme que vous pouvez retrouvez ici même dans son intégralité. Un programme également réalisé en facile à lire et que vous pouvez télécharger (FALC)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir