Contenu principal

Message d'alerte

Emmanuel MACRON en visite dans une entreprise protege a Noisy Le Sec discutant avec un salarieAlors qu’une nouvelle fois le sujet du handicap n’aura fait l’objet d’aucune discussion lors de ce débat de quatre heures sur la Chaîne BFM.TV, hier 4 avril. Le Président et candidat à l’élection présidentielle, peut être pour se faire pardonner son absence a celui organisé par le Comité d’entente (v.article) a visité se 5 avril une entreprise de travail protégé l’APF Entreprise 93. Une entreprise compte 130 personnes dont 80 % spécialisée dans les prestations de services après-vente sur produits électroniques, la logistique, le numérique et, depuis peu, le recyclage.

Francois FILLION Emanuelle MACRON J Luc MELANCHON et Benoit HAMON invite du comite d entente des associations representative du handicap aucun ne sera venuInvité par 80 associations représentatives du handicap regroupé au sein d’un comité d’entente, les quatre principaux candidats MM. F.FILLON, B.HAMON, E.Macron et J-LUC Mélenchon à l’élection présidentielle auront une nouvelle fois envoyé leurs représentants pour discuter des propositions sur le sujet du handicap. Décision surprenante pour ceux qui lutte contre la discrimination et pour le respect de la démocratie le refus convier le Front national à cette rencontre.

Marie Anne  MONTCHAMP rejoint le candidat du mouvement En Marche Emmanuel MACRONElle aura hésite, mais aura finalement choisi son camp ! Celui d'un copié/collé, que dénonce le candidat François FILLION. Marie-Anne MONTCHAMP, ancienne Secrétaire d’État en charge du handicap puis ministre en charge des Solidarités et de la cohésion sociale de Nicolas SARCOZY, dans le gouvernement FILLION entre novembre 2010 et mai 2012. Celle qui fut le soutien de Nicolas SARKOZY lors des primaires affirme n’avoir aucune ambition, mais évoque simplement l’absence d’une véritable politique du handicap au sein des Républicain ! ! Choix stratégique ou de conviction l’avenir le dira !

Illustration de l association Afsa avec adherents sur les imagesMaladie neurogénétique rare dont la prévalence est estimée à 1/20 000 naissances et à l’origine d’une déficience intellectuelle sévère. Celle-ci souffre actuellement d’un manque considérable de pris en compte semble regretter les responsables de l’Association Française du Syndrome d’Angelman (AFSA) qui souhaite à l’occasion des présidentielles sensibiliser les candidats à l’élection présidentielle de 2017 aux attentes des familles touchées directement par cette maladie. Un manifeste lancé avec comme mot d’ordre « Vivre ensemble, plus forts, plus heureux, plus dignes ».

Affiche du reseau sociale lance sur twitter par la FNATH stopalalanguedeboisAu lendemain d’un débat sur TF1 ou le handicap sera passé a la trappe, au-delà de quelques mots sur la trisomie reprise par Marine Le Pen et sur l’euthanasie par J. Luc MELANCHON et Benoît HAMON et d’un appel a la mobilisation le matin par l’APF invitant a un marche entre Nantes et Paris. La FNATH, qui représente de 100 000 adhérents en France a choisi d’alerter les candidats à l’élection présidentielle autour de trois thématiques et 6 mesures urgentes. Présentant également trois vidéos, les invitent a à clarifier et à renforcer leur prise de parole sur ces sujets. #STOPALALANGUEDEBOIS

Facade du Conseil ConstitutionnelAprès quinze jours de suspens, le Président du Conseil constitutionnel, Laurent FABIUS a annoncé la liste définitive des candidats ayant obtenue les 500 parrainages nécessaires, parmi les quelques 42.000 élus soit 34 % des élus qui son dans près de 75 % des cas des élus communaux et intercommunaux. Ils sont donc 11 candidats au final dans cette liste, pour se présenter à l’élection présidentielle du 23 et 7 mai 2017. Le Conseil constitutionnel qui aura reçu 14 586 dont 2 % ont été invalidé soit 290 contre près de 15 000 en 2012. Parrainages validés qui ont bénéficié aux 61 personnalités politiques ou parfois de la société civile, 34 d’entre eux ayant obtenu moins de dix parrainages et 27 plus de dix.

Graphisme de l enquete IFOP APF sur les objectifs et ou mesure prioritairesÀ J-35 du premier tour des élections présidentielles alors que très peu de candidats ont parlé du handicap et ont fait de véritables propositions, à peine ont-ils abordé le sujet comme Jean-Luc MELANCHON, Marine Le Pen ou François FILLION. Mais qu’en pensent les électeurs en situation de handicap ou leurs familles ? Quelles sont leurs priorités ? C’est les questions qu’a posées cette enquête réalisée par l’institut IFOP et l’APF. Une population qui reflète un sentiment national celui d’un sentiment de méfiance envers les politiques.