Contenu principal

Message d'alerte

2019.03.15.reunion des ministres européen en charge du handicap a paris f4db4Sophie CLUZEL, secrétaire d'État en charge du handicap et de Nathalie LOISEAU, ministre chargé des affaires européennes ont reçu leurs collèges en charge du handicap des vingt-cinq pays européens. Une réunion qualifiée d’« inédite » a été organisée en coopération avec la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne et la Commission européenne. L’occasion selon Nathalie LOISEAU de mettre en place « un engagement commun pour renforcer la mobilisation en faveur de l’autonomie et de la pleine participation des personnes handicapées à l’échelle de l’Union européenne »... Une politique qui devait aussi être la "priorité du quinquennat" d'Emmanuel MACRON et dont le grand débat national et le sentiment associatif comme avec la loi Élan a laissé un gout amer...

 

Une réunion qualifiée d'« inédite »…

Organisée en coopération avec la Présidence roumaine du Conseil de l'Union européenne et la Commission européenne. Réunion en présence de onze ministres, les 14 autres pays ayant été représenté par des hauts fonctionnaires ou ambassadeurs. Auquel se joint des des représentants de la société civile comme le président du CNCPH et du Forum européen des personnes handicapées. Objectif de cette réunion selon la Ministre Nathalie LOISEAU et désormais tête de liste des européenne pour la république en marche, poser « une pierre supplémentaire dans la construction de l’Europe sociale souhaitée par les Français et défendue par le Président de la République ».

Un objectif retranscrit dans un manifeste signé, pour « renforcer la mobilisation en faveur de l'autonomie. Sans imposer de contrainte, il doit servir de socle et nourrir la future stratégie de l'Union » selon les signataires. Reste a savoir si l’Europe veut véritablement se donner les moyens de cette politique en faveur des 80 millions de ses citoyens en situation de handicap ? Une question auquel les citoyens en situation de handicap semblant peu convaincu !

Le parlement européen signe une directive….

Le 13 mars, la veille le parlement avait signé un a adopté « L'Acte européen sur l'accessibilité » concernant notamment les produits et les services numériques (Voir Article). Une directive votée par 613 voix pour, 23 contre et 36 Réunion des ministres européen en charge du handicap a paris avec ici Sophie cluzel 678e6abstentions. Visant notamment à améliorer la vie quotidienne des personnes handicapées et âgées avec l’objectif d’ouvrir encore plus la porte à davantage d’innovation.

Afin de permettre notamment la délivrance de titres de transport quels qu'ils soient ; les services de transport et d'information ; les services de délivrance de billets et tous les terminaux de paiement ainsi que l'ensemble des services bancaires aux consommateurs ; les ordinateurs et les systèmes d'exploitation ; les smartphones, les tablettes et les équipements télévisuels ; les livres électroniques et les logiciels spécialisés ; le commerce en ligne ; et le numéro d'urgence européen 112. L’Europe qui reste face a un immense chantier. Une question auquel les électeurs à deux mois des élections devront veiller a se que leurs droits soit respecté.

Handicap : Un investissement inférieur a 2% du PIB de l’Europe…

« En moyenne, les pays européens consacrent environ 2 % de leur PIB à leurs politiques pour les personnes handicapées. Et pourtant les personnes en situation de handicap continuent de rencontrer de nombreux obstacles pour vivre une vie « comme tout le monde » à laquelle elles aspirent » déclare Sophie CLUZEL.

La secrétaire d’État soulignant face à ce constat l’obligation de construire une « société plus humaine et fraternelle est un enjeu à la hauteur de notre continent ». Reste à savoir les moyens que veulent se donner la France et l’Europe pour atteindre ces objectifs ? Pour Sophie CLUZEL et Natalie LOISEAU celle ne pourra se faire que « une mobilisation de notre intelligence collective, en particulier avec le développement des nouvelles technologies, et l’irrigation déterminée de l’ensemble des politiques publiques, nationales et communautaires, de droit commun. La pleine participation et l’émancipation des personnes sont à portée de nos mains ».

D’autres centre d'intérêt…

La Secrétaire d’État qui notamment mise en avant d’autres préoccupations comme celle de l’autisme et les les troubles du neuro-développement. Sophie CLUZEL qui participer ce 14 mars dans l’après-midi au XXXX. Dans le cadre de sa stratégie nationale adoptée en avril 2018, la France propose de mettre en œuvre des programmes de recherche de plus grande envergure, afin d’accompagner la structuration des activités de recherche et d’innovation autour des troubles du neuro-développement. Dans le domaine de l’emploi ce 15 mars Sophie CLUZEL a participé dans le Lot-et-Garonne à Agen a une soirée concernant le lancement officiel des DuoDay 2019 qui auront lieu le 16 mai prochain pour la deuxième année consécutive. Un événement européen, qui permet selon Sophie CLUZEL favoriser le changement de regard sur le handicap (…) et de permettre à une personne handicapée de composer un duo avec un professionnel durant une journée et de s’immerger dans son quotidien ». Pour les personnes handicapées, c’est la possibilité de découvrir un métier ou un secteur d’activité. Pour les entreprises, c’est l’opportunité de sensibiliser leurs équipes, de dépasser les préjugés et de découvrir les compétences et les qualités professionnelles de ces personnes.

Un respect de l’inclusion des personnes en situation de handicap, dont le gouvernement tente de vouloir faire sa mobilisation et ces actions et notamment le respect de la convention internationale des personnes handicapées de l'Onu, ratifiée par l'Union et les États membres. Sujet également au cœur des discussion de cette matinée. Reste que le dernier rapport consacré à la France rédigé par X (voir article) n’a eu de cesse d’exhorter la France à renforcer le processus de désinstitutionnalisation (transfert des établissements vers le milieu ordinaire). Sophie CLUZEL qui aura simplement justifié la politique du gouvernement en affirmant ne pas « attendu ce rapport pour nous engager dans cette voie (…) Ce matin, nous avons largement échangé sur la notion d'Indépendant living, déjà portée par de nombreux pays ».

Des promesses sans aucune obligation…

Nathalie LOISEAU ministre chargé des affaires européennes aura rappelé ce qui pourrait bien une déception pour les Français et les européens confirmant que ni le gouvernement, ni le président Emmanuel MACRON et celle qui devient la tête de liste des élections européenne Nathalie LOISEAU n’ont véritablement envi d’une politique d’investissement dans le dosser du Handicap.

Adrian Vlad Chiotan, président de l'Agence nationale roumaine pour le handicap. Cette synergie promet de « poser de nouveaux jalons » pour la future stratégie européenne en faveur des personnes handicapées -celle en cours s'achève en 2020-. A l'issue de cette matinée, une déclaration a été signée, qui doit servir de socle à tous les pays et réaffirmer leur engagement dans différents domaines : transports, protection sociale, autisme… Sans, pour autant, n'imposer aucune contrainte ; cette rencontre n'était en effet qu'« informelle ».

La ministre Nathalie LOISEAU rappelant que cette réunion avait simplement pour but de « l'avenir alors qu'un nouveau Parlement et une nouvelle Commission seront installés dans quelques mois: « Avec cette première réunion des ministres européens en charge du handicap, nous posons une pierre supplémentaire dans la construction de l’Europe sociale souhaitée par les Français et défendue par le président de la République. », avant de conclure que c’était « maintenant qu’il nous revient de réfléchir aux priorités de cette nouvelle législature ».

Stéphane LAGOUTIERE

Sources : Ministère des Affaires européenne / Ministère des Etrangères 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir