Contenu principal

Message d'alerte

Jean Michel blanquer et Sophie cluzel dans le val d'oise pour une rentrée pleinement inclusive en 20190a708Le Ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel BLANQUER à présenté en compagnie de la secrétaire d’État en charge du Handicap Sophie CLUZEL ce 11 juin lors d’une visite à l’école Anatole-France de Garges-lès-Gonesse dans le Val-d’Oise, ses mesures dites « pour une école pleinement inclusive », avec l’objectif selon lui à améliorer l’accueil des enfants handicapés dans des classes traditionnelles. Jean-Michel BLANQUER et Sophie CLUZEL promettent un "grand service public de l'école inclusive" dès la rentrée 2019. Si les associations gestionnaires comme l’APF France Handicap salue une "vraie volonté politique" l’Unapei demande, sans attendre, un « plan d'actions pour une transition inclusive effectivement concertée et solidaire » et refuse l’idée « d’une inclusion au rabais pour les personnes handicapées ».

Un aidant a domicile tendant la main a une personne en perte d autonomie b8987Le Journal officiel a publié le 23 mai dernier les quatre articles de la loi LOI n° 2019-485 visant à favoriser la reconnaissance des proches aidants. Avec la création d’un congé de proche aidant mais qui ne sera pas indemnisé, contrairement à ce que prévoyait la proposition initiale. Des mesures destinées à faciliter la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle des salariés proches aidants doivent faire l’objet des négociations de branches. Un abondement spécifique du compte personnel de formation peut être prévu pour les salariés proches aidants (en application d’un accord d’entreprise ou de branche) Ou encore dans son article 4 la création d’un dossier médical partagé de la personne aidée comporte des informations sur le proche aidant. Des mesures qui entrerons officiellement en vigueur a partir du 23 novembre 2019.

Le sénateur de Martinique Maurice ANTISTE le 13 février 2019 lors d'une séance au sénat bbcb8Il semblerait que malgré ces affirmations encore récentes dans le parisien Mme Sophie CLUZEL ne soit pas si attentive aux préoccupations de la vie quotidienne des personnes handicapées. Ou alors uniquement pour les questions venant de la majorité. Déposé le 11 octobre 2018, le Sénateur martiniquais reste sept mois plus tard toujours sans aucune réponse suite à l’évolution de l'éligibilité à la prestation de compensation du handicap pour les handicapés visuels. Ce dernier avait en effet attiré l'attention des Ministres sur la situation des personnes âgées de plus de 60 ans dont le handicap visuel ne pouvant être reconnu au titre de la prestation de compensation du handicap (PCH).

Édouard Philippe et Sophie cluzel le 20 septembre 2017 après la réunion du comité interministériel du handicap 8a4b4Sophie CLUZEL Secrétaire d’État en charge du handicap a une semaine des DuoDay 2019 ne sait plus comment commenter le handicap. Sophie CLUZEL n’hésitant pas dans certains médias comme le Parisien que l'allocation adulte handicapé sera revalorisée de 40€ le 1er novembre 2019. Une annonce présentée comme un événement par ces médias et par Sophie CLUZEL alors que celle-ci ne fait que confirmé l’annonce du premier ministre Édouard Philippe en septembre 2017 lors du comité interministériel qui avait déclaré comme « Un effort supplémentaire de 2 Mds € sur le quinquennat » pour « corriger le niveau insuffisant de cette allocation ». Une annonce confirmant la promesse du Candidat Emmanuel MACRON

Le président Emmanuel macron lors de son discours devant le parlement européen le 17 avril 2018 (illustration) © LREM 2018a3238Les 25 et 26 mai prochains, les citoyens européens seront appelés aux urnes pour élire leurs 705 représentants au Parlement européen. L’association qui n’aura nullement apporter son soutien au gilet jaunes comme l’ensemble des associations gestionnaires et ceux malgré la participation de nombreuse personnes handicapées a ce mouvement. L’APAJH appelle les candidats républicains à s’engager « pour que les 80 millions de personnes en situation de handicap en Europe soient parties prenantes de toutes les politiques publiques européennes ». Une élection auquel pour la première fois pourront prendre part plus de 300 000 personnes, qui étaient jusqu’au 25 mars dernier en étaient privées, au moins partiellement, de leur droit de voter en France.

La Maison de santé pulriprofessionnelle "la providence" 1 avenue louis Blériot 31500 Toulouse 7515aAlors que la région Occitanie connaît une baisse du nombre de personnels de santé l’une des réponses étant notamment en milieu rurale la création de Maison de santé pluriprofessionnelles (MSP). La région compte a ce jour 142 MSP l’objectif étant d’atteindre 183 d’ici 2021. En 2019 l’ARS* a dévoilé les nouveaux projets en préparation au nombre de 13 nouveau établissement dont deux situé a Toulouse. L’un situé dans le quartier de la cartoucherie, l’autre dans le quartier d’Empalot. Un programme qui s’ajoute au 28 MSP actuellement en cours de déploiement dans la région. Des créations mise en œuvre dans le cadre du « Ma santé 2022 » et du Plan pour l’égal accès aux soins dans les territoires présentés en octobre 2017 avec l’objectif de facilité l’accès aux soins dans les territoires et de créée des conditions d’exercice plus attractives pour les professionnels de santé.

Muriel penicau lors de la sa visite de lentrprise adapté dans les landes chez fms avec a droite le président de lunea cyril gayssot f55ebOfficiellement créée en juillet 2018, les entreprises adaptées de travail temporaire (EATT), entre le ministère du travail et par l’Unapei, APF France Handicap et l’association l’UNEA, auquel avait refusé de se joindre l’APAJH. Le décret n° 2019-360 instituant cette nouvelle entreprise a été publié ce 24 avril. Un nouveau modèle qui entend devenir le spécialiste de l'intérim pour les personnes handicapées, avec un accompagnement dédié. Une expérience menée jusqu'à fin 2022 pour lequel la ministre du travail Muriel PENICAUD c’est rendu dans à Saint-Geours de Maremne, au sein de l’entreprise FMS (Facylities Multi Services). Une visite dans un contexte ou le taux de chômage chez les travailleurs handicapés continue de progresser pour atteindre près de 23 %. Une situation jugée inacceptable par près de 9 Français sur 10 (89%) d’après la récente enquête menée par CSA pour UNEA.