Contenu principal

Message d'alerte

La penibilite au travail remise en cause par le MEDEFLa FNATH, qui vient de prendre connaissance des propos inacceptables de Pierre GATTAZ, selon lequel le compte pénibilité constitue une triple peine pour les entreprises, considère ces propos comme scandaleux. Aucun moratoire n'est acceptable alors que le dispositif est d'ores et déjà insuffisant pour répondre à la triple peine des salariés. La création du compte pénibilité répond à une question simple de justice sociale devant concourir à corriger les inégalités de vie des travailleurs selon leurs catégories sociales. Ce compte reste insuffisant car il ne concernera que les expositions à venir et non les expositions passées.

Il n'en reste pas moins qu'il doit trouver à s'appliquer le plus rapidement possible. Dans des propos inacceptables le président du Medef, qui se sent pousser des ailes peut-être dans le cadre des négociations sur le pacte de responsabilité, ne peut ignorer que la seule triple peine qui existe est celle qui touche les salariés exposés à des conditions de travail pénibles :

  • La peine des séquelles physiques et mentales, conséquences de la pénibilité,
  • La peine liée à la diminution des ressources, dès lors que les personnes sont licenciées pour inaptitude dès 50 ans,
  • La peine sociale, c'est-à-dire l'exclusion qui touche les personnes exposées à des conditions de travail pénibles qui se retrouvent dans l'impossibilité de retrouver un travail.

La FNATH qui appelle a travers ce communiqué, le président du Medef a un peu plus de retenue alors que les entreprises se voient dans l'incapacité de garantir un emploi aux seniors ayant exercés des métiers pénibles et à améliorer de manière durable leurs conditions de travail.

Ne nous y trompons pas affirme son Secretaire Général, Arnaud de BROCA « la triple peine vise avant tout les salariés et non les employeurs ! La FNATH invite les organisations syndicales à réagir pour permettre une application dans les délais de ce dispositif ».

La Rédaction

Ajouter un Commentaire