Contenu principal

Message d'alerte

Comment reconnaître les symptômes du Bunburn chez un collègue 41942Après plus de deux années et demie de crise liée au Covid-19, la relation au travail et les conditions de l’engagement des collaborateurs dans l’entreprise ont fait émerger des attentes fortes qui viennent réinterroger les modalités d’organisation du travail et les relations sociales en entreprise, tout particulièrement dans un contexte international. Un guide que vous pouvez télécharger gratuitement et qui peut être fort utile, outils d’identification des besoins des collaborateurs en termes de bien-être au travail, les éléments et bonnes pratiques des entreprises, des outils d’évaluation et de communication interne et externe.

 

 

Enjeu d’actualité et préoccupation croissante des entreprises françaises implantées à l’étranger, que ce soit en termes d’attractivité, de performance et de fidélisation des collaborateurs, le bien-être au travail fait l’objet d’un nouveau guide thématique de la plateforme francophone du Réseau mondial sur les socles de protection sociale. Animée depuis 2017 par l’EN3S, en partenariat avec l’Organisation Internationale de Travail (OIT), la plateforme francophone fait connaître et partage les bonnes pratiques d’extension des socles de protection sociale. Les entreprises membres se sont engagées dans une stratégie au niveau mondial pour faire bénéficier à leurs salariés d’une protection sociale dont les standards sont, au minimum, ceux reconnus par l’OIT.

Le nouveau guide offre une approche pédagogique et concrète s’appuyant sur les retours d’expériences des entreprises francophones membres de la plateforme engagées dans une démarche d’amélioration du bien-être au travail de leurs collaborateurs ou souhaitant s’engager dans une telle direction. Il permet à toute entreprise, selon la stratégie définie au niveau global ou local, de prendre les initiatives et mener des plans d‘actions engagés ou futurs, en fonction de la nature de ses activités (secteur secondaire et/ ou tertiaire), du contexte culturel propre à la localisation géographique des entités et de l’état de maturité de la problématique.

Il présente par ailleurs des outils d’identification des besoins des collaborateurs en termes de bien-être au travail, les éléments et bonnes pratiques des entreprises,Guide pratique entreprise mondiale et bien être au travail 767c2 des outils d’évaluation et de communication interne et externe.

La plateforme francophone du Réseau mondial sur les socles de protection sociale est composée en 2023 d’entreprises françaises multinationales : EDF, Sodexo, Vinci, Bouygues, Kering, L’Oréal, Sanofi, Legrand, Saint-Gobain, Engie, VYV, la plateforme offre aux entreprises francophones mondiales, de toutes tailles, qui en sont membres, un espace de partage de bonnes pratiques d’extension des socles de protection sociale pour l’ensemble de leurs salariés dans le monde.

Des entreprises parfois au lourd passé…
Le burnout est un syndrome lié à un stress chronique au travail qui touche de nombreux salariés en France. Selon une étude réalisée par Opinion Way en 2022, 34 % des salariés français seraient en burn-out, dont 13 % en burn-out sévère. Ce phénomène est particulièrement répandu dans les grandes entreprises, où la pression, la charge de travail et le manque de reconnaissance peuvent être sources de détresse psychologique.

Les sondés sont plus de sept sur dix (74%) à déclarer que leur santé psychologique est liée partiellement ou totalement au travail. Et les populations les plus touchées par les risques psychosociaux sont les moins de 29 ans (55% de détresse psychologique), les femmes (49%) ou les managers (44%). Le taux de burn-out diminue à 28% (-6), mais reste à des niveaux deux fois plus élevés qu'avant 2020, ajoute l'étude. En outre, 40% des salariés interrogés se disent épuisés au travail. Pour un tiers, la crise du Covid-19 impacte encore leur niveau de fatigue.

A noter qu’un colloque aura lieu le vendredi 16 juin de 8h45 à 12h30 dans les locaux du site Gentilly du Groupe Sanofi avec pour objectif de valoriser ce nouveau guide et débattre autour d’un angle spécifique « protection sociale et dimension internationale » qui constitue la spécificité du GBN. Dont les inscriptions sont encore disponibles. Et dont deux tables rondes sera organisé autour de deux questions. Pourquoi mettre en place des politiques de bien-être au travail ? Etat des lieux et défis en France et dans le monde. Ensuite, quelle démarche et quels acteurs privilégier ? Les conditions du succès de la mise en place de politiques du bien-être au travail.

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire