Skip to main content

10e campagne Handivalides sous le thème de la discrimination « des étudiants au cœur de l’action »

Rédigé le 6 Février 2012

2012.02.06.affiche-compose-campagne-handivalide-2012L'association Starting-Block donnera à partir du 9 février et jusqu'au 24 mai le coup d'envoi de cette 10e campagne des journées Handivalides sur le campus de Jussieu, là même où ont eu lieu les premières Journées en 2002. Dix ans après sa création, ce rendez-vous et non seulement un lieu d'échanges et de rencontre autour de cette thématique, mais c'est aussi un lieu de revendication dans un thème essentiel et facteur important d'intégration. En 2011 lors de la rentrée, il était environ 10 000 étudiants en situation de handicap, preuve que le chemin de l'intégration est encore long.

Cette année encore, pas moins de 40 journées de sensibilisation auront lieu dans toute la France (Paris, Strasbourg, Marseille, Grenoble, Toulouse, Nantes, Nice, Lille, Bordeaux, Lyon, Montpellier, Rennes...). Dans les universités et les grandes écoles seront organisées, en partenariat avec une quarantaine d'associations étudiantes et L'UPMC apporter son soutien à cette manifestation.

Mises en situation pour aborder la connaissance du handicap (se rendre en fauteuil roulant dans les salles de cours, ou encore s'initier à la langue des signes ou au braille) ; des forums avec des témoignages d'étudiants handicapés ; des temps de réflexion réunissant les différentes parties prenantes : chargés de mission handicap dans l'enseignement supérieur, entreprises locales, associations et institutions spécialisées...

Des étudiants au cœur de l'action

Tel sera l'esprit de cette année 2012, convaincue qu'un réel ancrage d'une culture handicap dans l'enseignement ne pourra être effective sans le concours des étudiants, l'association StartingHBlock soutient cette année deux projets visant à favoriser leur implication. Le premier intitulé, Cap sur la vie étudiante relative à une Charte Handicap proposée par les étudiants de Sciences Po,. Le second concerne une opération discrimination : je suis sourd, comment je suis le cours ?

C'est à la suite à de l'organisation de la campagne précédente de 2011 que les étudiants de Sciences Po dans le cadre d'un projet collectif ont décidé de sensibiliser leurs pairs de manière pérenne pour une meilleure accessibilité de l'établissement, de là est né ce projet. Des étudiants qui ont ainsi pour projet de rédiger une charte handicap signée par les associations étudiantes afin qu'elles veillent à l'accessibilité des événements qu'elles proposent. L'association Starting-Block, a décidé de soutenir ce projet en mobilisant pour cela la plate-forme étudiante Handivalides*. Une façon de permettre aux 45 établissements qui vont accueillir les journées en 2012 de réfléchir à cette question

Opération discrimination : je suis sourd, comment je suis le cours ?

2012.02.06.étude-superieur-handicap-moteur-visuel-auditifDeuxième projet de cette campagne, Starting-Block prépare le lancement d'une « opération discrimination » sur les campus où elle interviendra. « L'opération discrimination », de manière volontairement décalée, a pour but de permettre aux étudiants de sensibiliser leurs pairs, en montrant toutes les situations dans lesquelles un étudiant handicapé peut être en situation de discrimination, à cause du manque d'accessibilité du cadre bâti et des supports pédagogiques, de la méconnaissance du handicap par la communauté universitaire et étudiante, etc.

Cette opération aura pour objectif de mettre en exergue les situations, parfois absurdes, qui gênent les étudiants handicapés dans leur quotidien et peuvent nuire à leur réussite. Plus que tout cela, il s'agira de susciter une réelle prise de conscience étudiante sur cette thématique et de faire entrer celle-ci par la grande porte des campus. Un seul message citoyen porté par les étudiants : le handicap, c'est l'affaire de tous !

10 ans après le message porte-t-il ses fruits ?

Une campagne qui manifestement commence à porter ses fruits, car selon Émilie OUCHET, responsable de la communication de Handivalides, « Aujourd'hui, ce sont eux qui nous sollicitent, et non plus l'inverse. Nous connaissons l'ensemble des acteurs de la filière et sommes à même de créer des synergies qui facilitent l'intégration d'étudiants handicapés. Un résultat qui mérite d'être souligné, car la thématique du handicap reste toute récente dans le monde de l'enseignement supérieur ».

Première manifestation le 9 février à partir de 9 heures à l'Université Pierre et Marie Curie – Campus de Jussieu avec un colloque exceptionnel pour l'ouverture de la Campagne : « 10 ans de Journées Handivalides pour l'accès aux études supérieures des jeunes en situation de handicap – Défis à relever pour favoriser les parcours de formation et d'accès à l'emploi ». Une manifestation qui pendant les cinq mois de sa durée, nous ne manquerons pas de revenir régulièrement. Pour rappel Starting-­‐Block est une association de jeunes adultes engagés, tête de réseau d'associations étudiantes implantées partout en France. Pour construire un monde plus juste et solidaire, l'association met en place des actions d'éducation à la citoyenneté et la solidarité, par les jeunes vers les jeunes.

La Rédaction

Renseignement utile : Programme campagne handivalide 2012
* réseau d'associations étudiantes qui portera les Journées Handivalides en 2012

Sciences Po-Entreprises 2011 : un forum placé sous le signe de l’accessibilité

Rédigé le 27 Octobre 2011

Tous les ans, le forum Sciences Po Entreprises est une opportunité pour les étudiants de rencontrer et d'échanger avec les représentants de plus de 70 grandes entreprises. Pour la première fois en 2011, ce forum sera rendu accessible aux élèves en situation de handicap. Mieux vaut tard que jamais, me direz-vous ! Pour une école supposée concevoir les têtes pensantes de la classe dirigeante !!! A cette occasion, Marie-Anne Montchamp, Secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale s'est rendue sur les lieux pour visiter les différents stands et aborder la question de l'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

2011.10.27.Discours Ouverture Marie-Anne Monchamp a Science Po sur le Handicap en 2010
Discours Ouverture Marie-Anne Monchamp a Science Po sur le Handicap en 2010

Cette démarche s’inscrit dans le cadre du programme Sciences Po accessible, auquel s’associent plusieurs entreprises désireuses de favoriser la diversité des parcours au sein de l’établissement. Le programme lancé en 2008 développe l’autonomie des étudiants en situation de handicap en leur assurant un accès quotidien à l’ensemble du matériel pédagogique et des infrastructures de Sciences Po ainsi qu’un soutien individualisé : présence de lecteurs/accompagnateurs en bibliothèque et d’assistants de vie universitaire, aide à la prise de notes et aux examens.

Chaque année, Sciences Po accueille un plus grand nombre d’élèves en situation de handicap : ils étaient 20 en 2007, ils sont actuellement 97. Sciences Po a fait appel à l’association Aditus, dont le délégué général Jérémie Boroy est un ancien diplômé et lui-même en situation de handicap. Une mise en place consistant en différents dispositifs permettant aussi l’accueil des étudiants en fauteuil, que les non ou malvoyant ou encore les sourds ou malentendants. Ainsi a ce titre le forum disposera lors des tables rondes d’un sous-titrage sur des écrans et en LSF ou encore la a disposition de boucle magnétique.

Sciences Po compte 10 000 étudiants, dont 40 % sont d’une autre nationalité que la nationalité française et viennent de plus de 130 pays. Après plusieurs années d’enfermement, les grandes écoles ont commencé à ouvrir leurs portes. En effet l’institution consacre 37 % de son budget à la recherche et se caractérise par une internationalisation poussée. Responsabilité sociale et diversité et culturelle une composante structurante de son identité a vu celle-ci évolué. 26 % des étudiants sont boursiers à Sciences Po en 2011, alors qu’ils n’étaient que 6 % en l’an 2000.

Avec 70 entreprises au rendez-vous, l’édition 2011 du Forum Sciences Po -Entreprises a pour vocation de faire découvrir les activités des grands groupes français aux étudiants de Sciences Po, afin qu’ils cernent mieux leurs attentes et appréhendent de manière concrète certaines perspectives de carrière en France et à l’international. Les étudiants peuvent également saisir de nouvelles opportunités de stage ou d’emploi et élargir leur réseau professionnel.

La Rédaction

Vitalliance s’associe au Crous de Créteil pour l’accueil des étudiants handicapés en cité universitaire

Rédigé le 26 Octobre 2011

Bâtiment du campus universitaire de Cachan ici en 2008 en pleine rénovation ou ont été réalisées les chambres permettant d'accueillir les étudiants polyhandicapésAfin de permettre aux étudiants handicapés d’accéder aux logements universitaires de Cachan, Vitalliance, service professionnel d'aide aux personnes dépendantes, s’est associé au Crous de l'académie de Créteil dans la gestion d’une Unité de logement et Services (ULS). Réunissant la présence d’auxiliaires de vie Vitalliance, intervenant auprès des étudiants handicapés et des logements domotisés adaptés au handicap moteur. Une solution qui au final permet à des étudiants en situation de handicap de résider en cité universitaire.

Un lieu de vie totalement adapté au handicap

Si le logement étudiant reste encore difficile, il se transforme en parcours du combattant en ile de France quand celui-ci est en situation de handicap. Malgré toutes les initiatives se multiplient, comme avec la région qui a décidé la construction de logement adapté ou ici avec le CROUS de Créteil qui propose dans cette cité universitaire onze logements adaptés.

Des chambres d’une surface de 30M2 et situées au rez-de-chaussée, destiné à des étudiants handicapés moteurs. Elles disposent d’une salle d’eau adaptée, de volets et de portes domotisés. Ces chambres intégrant l’ULS, sont louées à des étudiants qui ont besoin d’une aide humaine pour les actes de la vie quotidienne et qui ont formulé le souhait de vivre en ULS dans leur projet de vie. Des logements, dont le cout de 376 €. Auquel il faut ajouter en cas où l’auxiliaire doit assurer une présence de nuit 276 € pour un local propre à ce dernier.

Un accompagnement personnalisé

Pour chaque logement, si besoin, les auxiliaires de vie Vitalliance interviennent de manière individualisée auprès de l’étudiant afin de lui proposer un « accompagnement personnalisé » qui réponde parfaitement à ses besoins et ses attentes dans le cadre de sa PCH. Selon les cas, « les auxiliaires de vie peuvent être présentes toute la nuit auprès de l’étudiant, ou l’assister seulement dans certains gestes du quotidien ». Elles peuvent également effectuer certains « gestes de soins » tels que les aspirations endotrachéales. Comme l’explique Julien Castel, Directeur général de Vitalliance. « Ce partenariat avec le Crous de Créteil va permettre à des étudiants handicapés de suivre leurs études dans les meilleures conditions. Pour certains d’entre eux, l’accès aux études supérieures serait impossible sans cette ULS. Cette action s’inscrit dans le cadre de notre engagement pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes dépendantes », conclut ce dernier.

À propos de Vitalliance

Créée en 2003 par Julien Castel et Pierre Francis, Vitalliance propose un Service professionnel d’aide à domicile personnalisé pour personnes âgées ou handicapées (1/2 de sa clientèle). Labélisée NF service aux personnes depuis 2007, elle propose des missions « idéales » gérées par près de 3000 intervenants homme ou femmes sur le terrain qui couvrent une grande partie du territoire français, via ses agences implantées dans quinze régions.

La Rédaction

De nouvelles écoles entrent dans les concours Ascension Sociale et Handicap Passerelle

Rédigé le 7 Octobre 2011

Université et Grande Ecole un droit pour tous ! Engagée dans deux dispositifs destinés à favoriser la diversité au sein de ses Écoles membres, l’Association Passerelle ESC annonce aujourd’hui l’arrivée de 3 nouvelles écoles pour les sessions 2012 des concours : Ascension Sociale et Handicap Passerelle. Ce sont ainsi respectivement, les ESC de La Rochelle,

Bretagne-Brest et l’EM Normandie rejoignent les quatre écoles(1)déjà engagées depuis deux ans. Cette participation à la carte est conforme aux dispositions qui régissent Passerelle ESC. Dix septs écoles membres qui ont toutes pour obligation de participer au concours Passerelle (admissions parallèles pour les bac+2 et bac+3/4), chacune étant libre en revanche de participer ou non aux autres programmes développés par l’Association dans le respect de sa stratégie d’École.

Sachant que ces deux concours sont des concours post-bac avec incubation pendant deux ans en IUT, BTS ou Bachelor ce dernier ne concernant que « Handicap Passerelle ». En 2011, 92 lycéens se sont présentés au concours Ascension Sociale de Passerelle. Seuls 32 d’entre eux étaient éligibles et 23 ont réussi le concours. La première édition du concours Handicap Passerelle a quant à elle attiré cinq étudiants.

Tous les cinq ont réussi le concours. Chacune des 17 Ecoles membres de Passerelle ESC dispose pour cette rentrée 2011 d’un référent  handicap. Relais du dispositif Handicap Passerelle, les référents handicap accueillent et orientent les étudiants en situation de handicap et déploient mènent  des actions de sensibilisation au sein de leur établissement.

Un programme Handicap Passerelle ESC auquel sont partenaire plusieurs grandes entreprises comme Auchan, Groupe BPCE, Bouygues Telecom, Société Générale, IBM ou encore le Crédit Mutuel Arkea. Chacune des  entreprises partenaires accorde un  financement annuel de 7500€  pour l'amélioration de l'accessibilité au savoir et aux formations d'excellence des étudiants en situation de handicap. « Je suis ravi de constater que de plus en plus d’établissements s’engagent dans ces dispositifs qui visent à rendre nos  Écoles accessibles à tous »,  déclare Jean-François FIORINA, Président de Passerelle ESC. « En revanche, la marge de progression en termes de candidats demeure importante. À nous de convaincre les lycéens visés par ces concours que nos portes leurs sont grandes ouvertes, mais les barrières psychologiques sont encore très importantes, notamment auprès des personnes en situation de handicap ».

De côté des entreprises, la recherche d’un vivier de jeunes diplômés en situation de handicap au sein des Grandes Écoles semble réelle. En novembre 2010, Passerelle ESC interrogeait 202 entreprises par le biais de son Observatoire annuel réalisé par l’IFOP sur leur politique en faveur des minorités. À la question « Dans votre stratégie visant à favoriser l’embauche de personnes handicapées à haut potentiel sur des postes à valeur ajoutée au sein de votre entreprise, diriez-vous que le recrutement assuré par les grandes écoles en amont est satisfaisant ? »,  80 % des recruteurs regrettaient que les profils de jeunes diplômés issus des grandes écoles ne soient pas suffisamment diversifiés pour pouvoir assurer les recrutements souhaités sur ce type de postes.

À propos de l’Association Passerelle ESC

Passerelle ESC est la Banque d’épreuves communes la plus large en termes d’offres de formation en commerce, management et entrepreneuriat en France, allant du Bachelor au Doctorat. Son concours ‘référent’ – le Concours Passerelle – permet à des étudiants de niveau Bac+2 et Bac+3/4 n’ayant pas fait le choix d’une classe préparatoire d’accéder à une école de commerce par la voie des admissions parallèles.  Passerelle ESC compte dix-sept écoles membres, réparties sur l’ensemble de l’Hexagone, offrant une réelle diversité dans les cursus et spécialisations proposés : EM Normandie, EM Strasbourg, ESC Amiens Picardie, ESC Bretagne Brest, ESC Chambéry Savoie, ESC Clermont, ESC Dijon, ESC Grenoble, ESC La Rochelle, ESC Montpellier, ESC Pau, ESC Rennes School of Business, ESC Saint-Étienne, ESC Troyes, et 3 écoles parisiennes : EDC, Novancia, Telecom Ecole de Management.

La Rédaction

(1) ESC Amiens, Chambéry, Clermont, Grenoble, Saint-Etienne et l’EM Strasbourg.

L’entreprise Thalès signe un accord de partenariat avec l’UBO de Brest a des étudiants handicapés

Rédigé le 26 Septembre 2011

Le 23 septembre dernier, des dirigeants de Thalès ont signé un accord de coopération avec l'UBO, sur l'accompagnement des étudiants handicapés. Un accord qui s'articule autour de deux volets principaux : une aide financière d'un montant de 120 0 00 € de Thales Mission insertion pour, notamment, favoriser la création de postes De gauche a droite Christine LAGADEC, Loïc Segalen, Gérard Lefranc de Thalès et  Mathieu Gallou,Thierry MICHOT lors de la signature entre le groupe Thalès et l'Université Occidentale de Bretagne De gauche a droite Christine LAGADEC, Loïc Segalen, Gérard Lefranc de Thalès et Mathieu Gallou,Thierry MICHOT lors de la signature entre le groupe Thalès et l'Université Occidentale de Bretagne de travail accessibles dans les locaux de l'UBO, ainsi qu'un volet information, orientation et formation avec, entre autres, le développement de conditions de travail adaptées, de stages et de l'apprentissage au sein des établissements du groupe Thales implantés en Bretagne.

D'autre part, un travail d'information sera effectué auprès des étudiants, et élèves du secondaire, handicapés : « Il faut leur proposer un avenir », indique Loïc SEGALEN, DRH de Thalès. Et il ajoute qu'il « faut un projet professionnel pour tous, leur montrer que des métiers existe ». Avec 136 étudiants handicapés, l'UBO s'estime bien équipée dans l'accueil de ses élèves. Et si Mathieu GALLOU, doyen de l'UFR Segalen, explique qu'il y a « encore des progrès à faire », il estime que cet accord avec une entreprise privée est « un signal fort aux étudiants ». Cette association entre privé et public est un événement rare pour une université. « On concrétise un projet lancé depuis 1992 ! » rappelle Gérard LEFRANC. Cet accord concerne trois établissements de Thales présents sur le Bassin d'emploi Bretagne ainsi que les établissements de l'UBO comprenant le pôle principal de Brest, les sites de Quimper et de Morlaix, les écoles internes (ESMISAB, IUFM, ENIB), instituts (IAE, EURIA, IPAG, IUEM) et les IUT.

Un programme défini en quatre points

En premier lieu il concerne l'accessibilité des postes de travail pour les étudiants. Par exemple : poste de travail accessible en bibliothèque ou équipement spécifique pour un étudiant en particulier, en raison de la lourdeur de son handicap. Auquel s'ajoutent en second les questions concernant le parcours pour chaque étudiant. Thales participera à l'accompagnement individualisé des étudiants handicapés en partenariat avec l'espace Handiversité de l'UBO.

Les troisièmes et quatre points d'intervention sont consacrés aux actions d'information et de sensibilisation, notamment en direction des établissements secondaires. Par exemple : des actions d'information des lycéens afin de leur faire connaître les possibilités d'accompagnement qui leur sont offertes, notamment à l'UBO et en entreprise lors de leur stage. Enfin l'accompagnement des étudiants dans le monde professionnel. Thales participera, dans le but de préparer une meilleure insertion professionnelle des futurs diplômés de l'UBO en situation de handicap, au parrainage, coaching individuel ou tutorat individualisé et personnalisé d'étudiants en situation de handicap, à la simulation d'entretien d'embauche, et proposera des visites de ses établissements. L'entreprise s'investira dans l'aide à la formation en alternance mise en place par l'UBO dans certaines filières.

La Rédaction