Contenu principal

Message d'alerte

Maxime couvreur en situation de handicap moteur a droite le logo de seeph 2018 36d35À l’occasion de la semaine pour l’emploi (19 au 25 novembre), F.H.I. est allé à la rencontre de trois personnes handicapées pour aborder le sujet de leurs difficultés d’embauche. En effet, dans un univers professionnel tourné vers la productivité et la rentabilité, l’uniformité créé des postes standards figés, transformations qu’on imagine impossible ou coûteuses. Dès lors, la différence n’est plus un atout ou un enrichissement, mais elle devient au contraire un vecteur de discrimination et d’exclusion. Nous avons interviewé Maxime COUVREUR, en situation de handicap moteur, après avoir interrogé Stéphanie MERIGOUX, déficiente visuelle et Magalie DUAUT RAVELEAU, déficiente auditive.

FHI : Pouvez-vous nous dire qui vous êtes ? Quel est votre parcours ? Dans quelle branche recherchez-vous aujourd’hui un emploi ?
Maxime COUVREUR --- Je m’appelle Maxime COUVREUR. J’ai 34 ans et je suis atteint d’une maladie génétique : la DMD*, à un stade avancé. J’ai une trachéotomie et je suis en fauteuil roulant. Concernant ma formation, j’ai une licence en commerce et une maîtrise en communication. Je recherche un emploi dans les relations publiques et dans la « com » événementielle et corporate (actions de communication d’entreprises ou d’organisation à destination des clients).

FHI : Quelles sont pour vous les principales raisons créant un frein à votre embauche ? Décrivez-nous un peu vos difficultés.
Maxime COUVREUR --- Selon moi, la raison principale, c’est mon handicap qui est très lourd. Il effraie de nombreux employeurs. Premièrement, cela représente pour beaucoup d’entreprises – et là je parle de leur ressenti - une charge financière. Deuxièmement, cela nécessite l’aménagement du poste de travail et pour finir, les employeurs ont peur des problèmes liés aux arrêts de travail.

FHI : Pourriez-vous nous dire en quelques mots ce que vous ressentez ? Auriez-vous une petite anecdote criante et révélatrice qui vous est arrivée ?
Maxime COUVREUR --- Je ressens avant tout une profonde injustice, une situation qui me conduit et provoque une forme de découragent dans ma recherche d’emploi. Pour les anecdotes, elles sont malheureusementUne personnes en situation de handicap moteur travaillant dans un bureau 1d3ed nombreuses, mais à titre d’exemple, celle qui me vient à l’esprit est un entretien que j’ai eu dans une grande entreprise, il n’y a pas si longtemps. Cela s’est bien passé, car mon profil leur plaisait. Malheureusement mon handicap a posé problème.

FHI : Pourquoi dîtes-vous qu’on ne vous a pas embauché à cause de votre handicap ?
Maxime COUVREUR --- Le retour que j’ai eu était positif. C’est ce que j’en conclus quand on me dit : « Votre profil est très intéressant, mais on ne va pas vous prendre ». Ils ne vous disent jamais explicitement que c’est à cause du handicap.

Interview réalisée par
Sébastien JOACHIM

* DMD ou myopathie de Duchenne : maladie évolutive provoquée par un déficit de la dystrophine qui normalement permet aux muscles de résister à l'effort. Sans elle, les fibres musculaires dégénèrent.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir