Skip to main content

Les charnier de la république : 30 années d’horreur ou un scandale d’état

couverture du livre le charnier de la république l'enquête inédite sur le don du corps à la science par Anne JOUAN le Pr. Richard DOUARD et Dominique HORDE 8e6f9Révélé pour la premier fois en 2019, par la journaliste Anne JOUAN révèle dans l’Express que les cadavres hébergés au centre de don des corps de l’université de Paris Descartes (servant à la formation des chirurgiens notamment) sont conservés dans un état déplorable, lorsqu’ils ne sont pas vendus à des entreprises privées. Cette dernière vient de publier par les éditions Robert LAFONT. Un livre co-écrit le Pr. Richard DROUARD, Dominique HORDE. Un livre dont la préface est signée Baudouin Auffret et David Artur, président et vice-président de l'association Charnier Paris-Descartes qui permet de mieux comprendre la plainte déposée en janvier dernier par plus 170 personnes ont décidé de porter plainte auprès de l'Ordre des Médecins contre Guy VALLENCIEN.

Un manque de respect…
Comment, durant des décennies, le plus grand centre d’anatomie d’Europe, situé dans l’une des plus prestigieuses facultés de médecine, a-t-il pu héberger un charnier ? Pourquoi, alors que chaque année plusieurs centaines de généreux esprits léguaient leur corps à Paris-Descartes pour faire progresser la science, a-t-on trahi leur confiance ?

Chambres froides en panne, membres endommagés, présence de souris et d’asticots, corps d’enfants conservés dans des frigos en toute illégalité… Le constat est terrible et dévastateur. Le centre fermera dans la foulée en 2019. Il s’en suivra une enquête judiciaire qui confirmera les pratiques scandaleuses qui avaient cours dans l’établissement. Certains préparateurs revendaient des têtes de cadavres à des collectionneurs entre 200 et 300€. Un chirurgien à la retraite disposait d’une salle de dissection hors de tout cadre règlementaire. Il utilisait même des corps testés positifs au Sida. Un centre qui depuis le debut de l'enquête judicaire et la plainte des familles et désormais fermer. 

Un secret révélé…
Tous le monde savait, mais comme c’est souvent le cas dans certaines profession comme peut l’être le monde des avocat, ou de la médecine. Anne JOUAN, la journaliste qui a révélé l’affaire, a convaincu l’ancien directeur, le Pr Richard DOUARD, et son ex-secrétaire générale, Dominique HORDE, de lever pour la première fois le voile sur ce qu’ils ont vu de l’intérieur. Ils racontent la dissection sur cadavres, discipline taboue depuis les origines, et l’aveuglement des autorités face à l’état indigne de conservation des dépouilles. Ils décrivent le quotidien sordide des préparateurs en anatomie, contraints, durant les pannes d’ascenseur d’un été, de traîner les défunts dans l’escalier, ou les macabres combines de certains pour arrondir leurs fins de mois. Ils révèlent la présence de restes d’enfants dans les congélateurs alors que le don des mineurs est interdit ; des poissons exotiques entassés aux côtés de bras et de têtes humaines ; les troncs emportés par des praticiens sans autorisation dans des coffres de voiture ; les thèses de médecine réalisées à partir de bassins volés à Paris-Descartes. Ils détaillent le silence des responsables face à leurs appels à l’aide pour que cesse cette barbarie. Une plongée dans les profondeurs de la lâcheté, de la noirceur et de la folie humaines.

Ils témoignent pour les victimes…
Un livre poignant ou au-delà des photos tellement dur que le livre a été interdit a la vente aux mineurs. Un livre dans lequel le Baudouin Auffret et David Artur,Quelques uns des membres des familles réuni en association CDJD charnier paris Descartes justice et dignité pour les donneurs cabf7 président et vice-président de l'association Charnier Paris-Descartes dans lequel ils expriment leurs colère dans la préface du livre. Pour le deux hommes « ces 60 000 corps abandonnées dans des pièces non réfrigéré (…) putréfiés, rongés par les souris, attaqués par les vers, (…) ayant connu de la part de certains préparateurs en anatomie des actes d’une barbarie défiant toutes imagination et des jeux macabres, avec notamment des têtes coupées ». Pour ces deux responsables associatifs et les victimes qu’ils représentent il important de ne pas oublier que « 60 000 homme et femmes portaient l’un des 12 632 prénoms du calendrier. Ils s’appelaient Georges, Lucie, Léopold, Marcelle, Victor Jâne, Jacques, Maurice, Marie-France… (…) Si donner son corps pour permettre à la science de progresser et aider son prochain ne mérite pas la Légion d’honneur, cela mérite sans nul doute le respect ! ». L’association pour qui « Ce charnier de la honte, unique dans l’histoire de la médecine moderne française, met en exergue le plus important scandale médicale universitaire et politique de la deuxième moitié du XXe et du début XXIe siècle » Le Président et vice-président concluant « Il est aussi le reflet de deux fléaux celui de l’avidité et le laisser aller des classes dirigeantes. Un modèle du genre qui à fait des émules chez les préparateurs du centre du don des corps de l’Université Paris Descartes ». Un souhait pour ces dernier que « cette ouvrage puisse apporter un nouvelle éclairages sur ce qu’il passé ».

Éditeur : ROBERT LAFFONT --- Auteur : Anne JOUAN & Pr. Richard DROUARD & Dominique HORDE --- Collection : Société --- Pages : 368 --- N°ISBN : 978-2221269749 --- Format : 15 x 24 – Prix : 21.50 € --- Disponible sur le site de l’éditeur et dans les librairies à partir 21 septembre 2023. Qui sont les auteurs : Anne JOUAN, est journaliste, a déjà publié La Santé en bande organisée chez ROBERT LAFFONT, 2022. Le Pr Richard DOUARD est aujourd’hui chirurgien digestif dans le privé. Dominique HORDE, est lui toujours salariée de l’université.

Catégorie : SOCIÉTÉ
Publication : 29 September 2023
JusticeAssociationsParisDons d'organeSanté publiqueprofessionnels de santéUniversitésScandale sanitaireMédecineAssociation Charnier Paris DescartesPlainte

Articles en relation