Contenu principal

Message d'alerte

une salariés aveugle en formation par la fédération des aveugles de france c10bdUne nouvelle étude réalisée par la Fondation INCA, Vision Australia et la Blind Foundation de Nouvelle-Zélande a révélé que les personnes vivant avec une perte de vision sont beaucoup moins susceptibles d'être employées comparativement à leurs concitoyens qui voient. Des résultats d'un sondage mené dans trois pays auprès d'adultes aveugles ou ayant une vision partielle ont montré que l'Australie avait le taux d'emploi à temps plein le plus faible (24 %), suivie du Canada (28 %) et de la Nouvelle-Zélande (32 % seulement). Cependant, le taux d'emploi à temps plein de la population active dans ces pays est, dans certains cas, près du double de ces taux.

« De nos jours, il est consternant de voir une telle disparité en ce qui concerne les taux d'emploi à temps plein des personnes aveugles », déclare M. John RAFFERTY, président et chef de la direction de la Fondation INCA. « Étant donné les progrès technologiques et les possibilités d'éducation offertes, les personnes ayant une perte de vision ne devraient pas être désavantagées lorsqu'elles recherchent un emploi » Cette étude a permis de dégager trois observations prometteuses sur les possibilités de stimulation d'emploi pour les personnes aveugles ou ayant une vision partielle.

Scolarité et formation et responsable de cette situation

L'enquête a révélé qu'il y avait un lien étroit entre le niveau de scolarité et le taux d'emploi à temps plein des personnes vivant avec une perte de vision. Au Canada, seulement 5,5 % des personnes ayant une perte de vision qui ne possèdent pas de diplôme d'études secondaires travaillent à temps plein, comparativement à 35 % des personnes ayant un diplôme d'études postsecondaires, tandis qu'en Australie, les statistiques sont de 10,6 % contre 28 %. En Nouvelle-Zélande, 15 % des personnes vivant avec une perte de vision qui n'ont pas de diplôme d'études secondaires travaillent à temps plein, contre 42 % qui ont un diplôme.

« Cette étude indique ce que nous savons depuis un certain temps dans le milieu de la perte de vision à l'échelle internationale : l'éducation est la force motrice de l'emploi », explique M. Ron HOOTON, chef de la direction de Vision Australia. « Nos enfants ont besoin d'un soutien complet et indéfectible offert par des spécialistes qui comprennent la cécité et ses effets uniques sur l'apprentissage, pour les aider à s'épanouir à l'école et à réussir dans leur future carrière » ajoute-t-’il.

L'étude souligne également selon les assciations, la nécessité « d'un changement d'attitudes et de pratiques commerciales chez les employeurs afin de rendre les lieux de travail plus accessibles aux personnes aveugles ou ayant une perte de vision ». L'enquête a révélé que 43 % des répondants australiens trouvaient que l'inaccessibilité de leur lieu de travail constituait un obstacle, comparativement à 58 % des Canadiens et des Néo-Zélandais. En outre, plus de 60 % des personnes interrogées dans les trois pays pensent que l'attitude des employeurs est l'un des principaux obstacles à l'emploi à plein temps et la moitié d'entre elles ont le sentiment de ne pas avoir été embauchées en raison de leur perte de vision.

« Nous voyons là une excellente occasion d'aider les employeurs à apporter des changements qui se traduiront par des milieux de travail plus inclusifs pour les personnes vivant avec une perte de vision », déclare Mme Sandra BUDD, directrice générale de la Blind Foundation de Nouvelle-Zélande. » Le gouvernement doit faire la même chose à tous les niveaux ainsi « un changement systémique en matière d'accessibilité et d'inclusion nous aidera à aller de l'avant » conclut telle.

Un renforcement des lois et de l’accès a l’emploi…

Les trois organismes demandent que les lois nationales sur l'accessibilité et les programmes de financement connexes soient renforcés et appliqués dans leurs pays respectifs, afin de motiver et d'aider efficacement les employeurs à rendre leur milieu de travail vraiment inclusif pour les personnes vivant avec une perte de vision. Par ailleurs, il est nécessaire de passer en revue les modèles de soutien à l'emploi pour les personnes ayant des déficiences diverses afin de mieux répondre aux besoins uniques de la communauté des personnes aveugles. Le sondage qui s'est déroulé d'avril à juillet 2018 a été mené en ligne et par téléphone auprès de 1 924 Canadiens, Australiens et Néo-Zélandais ayant une perte de vision.

À propos de la Fondation INCA

La Fondation INCA qui fête ses 100 ans d'existence en 2018 est un organisme sans but lucratif qui vise à changer ce que cela veut dire que d'être aveugle. Nous fournissons des programmes innovateurs et des initiatives de défense des droits qui amènent les personnes touchées par la cécité à réaliser leurs rêves en éliminant les barrières pour favoriser l'inclusion. Notre action est alimentée par un réseau de bénévoles, de donateurs et de partenaires d'un océan à l'autre.

À propos de Vision Australia

Vision Australia est l'un des principaux fournisseurs nationaux de services en matière de cécité et de basse vision en Australie. Nous travaillons en partenariat avec des Australiens aveugles ou ayant une faible vision pour les aider à réaliser les objectifs qu'ils se sont fixés.Soutient elle plus de 25 500 personnes de tous âges et se trouvant à différentes étapes de la vie, par l'intermédiaire de 35 centres de Vision Australia et de divers programmes de sensibilisation. Nous sommes une organisation à but non lucratif et un acteur et partenaire majeur de la communauté internationale de la cécité.

À propos de la Blind Foundation de Nouvelle-Zélande

La Blind Foundation aide les personnes aveugles ou ayant une faible vision à regagner leur autonomie et à vivre leur vie comme elles l'entendent. En tant que principal fournisseur de services en réadaptation visuelle de la Nouvelle-Zélande, nous aidons les gens à s'adapter et à tirer le meilleur parti de la vie en dépit de leur perte de vision.

La Rédaction

Source :  INCA

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir