Contenu principal

Message d'alerte

Une voiture de police (illustration) Les mois se suivent et se ressemblent après la jeune fille violemment insultée dans son fauteuil à cause de son handicap, voilà qu’une mère aura fait l’objet de violence gratuite à Anzin une ville située à côté de Valenciennes dans le Nord. Cette femme handicapée motrice et son fils atteint d’une maladie génétique auront été pris à partie par un inconnu et sans raison apparente selon la police ou celle-ci à déposer une plainte pour coups et blessures volontaires et diffamation.

Handicapé : Frappé et mise a terre…

Une agression qui s’est déroulée en milieu de matinée, le 28 septembre dernier. Cette mère de famille âgée de 32 ans se trouvait alors avec son fils devant la médiathèque d’Anzin, lorsque sans aucune apparente un homme à commencer à invectiver son fils lui-même en situation de handicap ne cessant de l’injurier et de le menacé essayant au final de lui porter des coups.

La mère ne pouvant plus supporter cette situation et voyant son fils à qui, il lui avait mis un coup de pied dans le dos, un autre dans le ventre, s’est alors intercalée. Ne pouvant plus d’en prendre à l’enfant, le jeune homme âgé de 20 à 25 ans selon des sources policières a décidé de s’en prendre à la mère pourtant elle-même sans défense. Le jeune homme qui l’aura après l’avoir violemment expulsé de son fauteuil et jetée à terre, alors quelle tenté de se relever aura eu de cesse de lui à portée des coups de pied dans le dos avant de prendre la fuite.

La mère et le fils transporté a l’hôpital par les pompiers au C.H.R. de Valenciennes et ceux au final selon nos sources pour des blessures légères. Une femme en état de choc et qui aurait affirmé ne pas comprendre les raisons d’une telle violence. Une mère qui aura eu tres peur en premier lieu pour son fils après le coup de pied dans le dos, celui-ci étant atteint d’une maladie génétique avec une déformation de la colonne vertébrale. Le parquet qui a été saisi et a demandé l’ouverture d’une enquête pour rechercher l’agresseur.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir