Contenu principal

Message d'alerte

Intersyndicale

  • Affiche des Assises 26 mai de l'enseignement et de l’éducation spécialiséL’intersyndicale des INJ, Instituts nationaux de jeunes sourds et de l’institut national des jeunes aveugles (CFDT, CFTC, CGT, FO, SNJSJA-UNSA, SUD) et l’association de parents APA-INJ organisent des Assises de l’Éducation et de l’Enseignement spécialisés pour les jeunes sourds et les jeunes aveugles. Des assises qui auront lieu le 26 mai à la Bourse du travail à Paris. Des parents et des professionnels qui auront pour objectif de discuter sur « la notion d’inclusion », ces derniers craignant effet « la fermeture de nombreux établissements sous ce seul prétexte » et ceux alors que pèsent des contraintes budgétaires sur les établissements spécialisés et sur l'éducation nationale, qui pourraient mettre en péril l’éducation et l’enseignement spécialisés pour les jeunes sourds et les jeunes aveugles.

  • Nouveau bureau fno 2019 2022 composé de 12 orthophonistes en exercice db912A l’occasion de son XXVIIIème Congrès fédéral qui se déroule actuellement à Bordeaux du 6 au 8 juin 2019, a adopté son texte d’orientations pour le mandat 2019-2022. La Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) à cette occasion élu son nouveau bureau fédéral, composé de 12 orthophonistes en exercice, chargé de mettre en œuvre la politique du syndicat, avec à sa tête Anne DEHÊTRE également vice-présidente de l’UNPS. La FNO qui fédère à ce jour ptès 7 900 orthophonistes et représentant l’orthophonie et les orthophonistes aux niveaux national et local. Elle vise notamment à défendre et promouvoir leur exercice et à améliorer la qualité des soins, pour les patients et pour le système de santé.

  • Le Personnel chargé des personnes autiste ou déficiente intellectuelle en danger dans les CRDI selon le syndicats SCFP. Une femme cachant son visage avec les mains en signe de détresseLe Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) vient dans un communiqué de levé le voile sur ce qu’il juge comme de graves problèmes vécus dans les Centres de réadaptation en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l'autisme (CRDITSA). Depuis l'implantation de la réforme Barrette en 2015, il constate une nette dégradation de l'encadrement des patients souffrant de déficience intellectuelle ou de troubles graves de comportement. Une dégradation qui se répercute directement selon le Syndicat « sur la santé et la sécurité des personnes salariées, qui subissent de plus en plus d'incidents violents et constatent leur incapacité à remplir leur mission de réadaptation ».

  • Des infirmiers et infirmières devant un hôpital avec marqué sur leurs vêtement gréve et leurs colères c7b73Alors que le collectif inter-urgence et les syndicats mais aussi l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF), sont aujourd’hui dans la rue. France Assos Santé annonce sa solidarité avec les urgentistes et appelle les pouvoirs publics à pallier le manque d’effectifs et de moyens. L’association qui se joint pour demander à « ce que tout soit mis en œuvre pour lutter contre les déserts médicaux. Pour faire baisser la charge sur les urgences ». Son président Alain-Michel CERETTI insistant sur la nécessité de « rendre à nouveau accessibles la médecine de ville et la médecine de garde, partout et pour tous ».

  • Quelques manifestant lors de la manifestation du collectif inter urgence le 6 juin 2019 à Paris 3f2dcContrainte de réagir après plus de deux mois de crise des urgences hospitalières et la manifestation du 6 juin. La ministre de la Santé Agnès BUZYN a promis jeudi une "stratégie d'ensemble". Une promesse, après les critiques sur les arrêts maladie de protestation pris par des soignants, qui ne semble pas convaincu ! Le ton ne cesse de se durcir dans le monde de urgences avec d’autres en arrêt maladie à Paris a l’Hôpital Saint-Antoine et un appel a manifesté demain 11 juin partout en France. Un appel lancé par la désormais association nationale des collectifs Inter-Urgences auxquels s’est joint l’intersyndicale CGT-FO-Sud santé CFE-CGT ainsi que l’Association médecins urgentistes Français.

  • 2018.09.24.Institut national des jeunes aveugles a ParisUne nouvelle fois deux ans après la mobilisation de septembre 2016 contre le projet de transfert du financement des cinq Instituts nationaux de jeunes sourds et de jeunes aveugles (INJ) aux Agences régionales de santé. L’intersyndicale et l’association des Parents et Amis des instituts nationaux (INJA et INJS), réitère leur opposition formelle à ce même projet que propose le rapport de l’IGAS/IGEN/IGAENR. Syndicat et association dénoncent l’absence d’une réelle concertation fondée sur un bilan beaucoup plus complet. Une opposition formulée dans une lettre ouverte adressée a la ministre des solidarités et de la santé, Agnès BUZYN, à la secrétaire d’État, Sophie CLUZEL et au ministre de l'Éducation nationale.