Contenu principal

Message d'alerte

Muriel PÉNICAUD

  • Signature convention Cap vers l'entreprise inclusive 2018 2022 entre trois associations et le gouvernement La Ministre du Travail Muriel PÉNICAUD, et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, ont signé l’engagement national "Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022" avec l’union nationale des entreprises adaptées (UNEA), l’APF France handicap et l’UNAPEI. Un accord qui met fin a une concertation lancée en a l'automne dernier et qui selon les associations « permet d'aboutir aujourd'hui à un engagement fort en vue de développer l'emploi des personnes en situation de handicap dans les entreprises adaptées ». Un avis que ne partage pas toutes les associations comme l’APAJH qui a refusé de signer cet accord.

  • Entreprise Adapté de l'APAJH situé dans le Puy de Dôme a à Pionsat. spécialisé dans la buanderie lingerie qui sadressent principalement à des professionnelsAu lendemain de la signature avec trois grandes associations l’union nationale des entreprises adaptées (UNEA), l’APF France handicap est l’UNAPEI pour l’engagement national "Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022". L’APAJH fait elle savoir que les discussions commencées l'automne dernier et qui aboutisse son contraire aux associations gestionnaires d’entreprises adaptées (EA), même si elle admet l’intérêt de certaines mesures elle ne signera pas cet engagement national.

  • Nous voulons légalité entre salariés valides et handicapésA contrario des nombreux autres syndicats comme la CFE-CGC, FO ou la CGT, ou même l’AGEFIPH qui demeure en prudente tout en reconnaissant des avancées. La Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC) qui compte moins de 140 000 membres, estime que le rapport rendu le 5 juin dernier intitulé « L’emploi des travailleurs handicapés : Tous concernés, tous mobilisés » par la ministre du travail Muriel PÉNICAUD et Sophie CLUZEL, secrétaire d’État au Handicap « vont dans le bon sens et salue les nombreuses propositions ». Tout en reconnaissant que l’emploi des travailleurs handicapés n’a eu de cesse de dégradée.

  • La ministre du Travail Muriel PÉNICAUD et Sophie CLUZEL Secrétaire d'État en charge du handicapMuriel PÉNICAUD, ministre du Travail et Sophie CLUZUEL, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées ont présenté, ce mardi 5 juin, un premier point d’étape sur la politique de l’emploi des personnes en situation de handicap. Concernant à la fois la simplification des embauches de la formation, valorisation des stages en entreprise. Le gouvernement qui annonce vouloir agir dans ces domaines tout en simplifiant les démarches des entreprises. Une présentation pour laquelle les associations restent sceptiques comme la FNATH et les syndicats comme la CFE CGC ou la CGT parle elle « d’une déception » et de promesses « non tenues ». Des pistes de travail qui devraient être intégrées dans le projet de loi "avenir professionnel" par voie d’amendement.

  • Le Président de la CFE CGC François HOMMERIL et deux élus du secteur santé au travail et handicap rencontrent Sophie CLUZEL le 27 mars 2018Après l’annonce ce 5 juin, de la ministre du Travail Muriel PÉNICAUD, et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées présentant le premier point d’étape sur la politique de l’emploi des personnes en situation de handicap. La CFE-CGC affirme regretter le comportement du gouvernement et de la Ministre pour lequel il s’agit plus d’une réflexion que d’une concertation alors que tous semblaient pourtant d’accord sur le constat. Un avis que semble partagée également la CFDT, FO ou la CGT qui « déplore le manque d’ambition récurrent et les échecs des politiques d’emplois des personnes handicapées depuis des décennies ».

  • Une Standardiste Non Voyante disposant de différent téléphone et clavier en braille -- illustrationA l'occasion de la journée nationale des aveugles et malvoyants le 4 octobre prochain, Qapa.fr, l'agence d'intérim 100% online, présente un baromètre des métiers liés au handicap en général ainsi que les métiers qui peuvent embaucher des personnes malvoyantes et aveugles. Un résultat pour le moins surprenant qui tendrait a affirmé que 55 620 postes seraient disponibles. Un chiffre à prendre avec beaucoup de précautions car ces postes sont avant ceux actuellement à pouvoir et pour lequel il n’est pas certain que l’employeur soit ouvert à l’embauche d’une personne en situation de handicap.

  • La Présidente Anne BALTAZAR de l'AGEFIPH le 3 octobre 2017 à l'occasion du 30e anniversaire du fond créée en 1987A la suite de la présentation du bilan de la première partie des concertations effectuée par la Ministre du Travail Muriel PÉNICAUD, Ministre du Travail et de Sophie CLUZEL, secrétaire d’État aux personnes handicapées concernant la réforme de l’OETH. l’AGEFIPH et sa présidente ont annoncé dans un communiqué prendre acte de l’ambition portée par le gouvernement et notamment celle de favoriser l’emploi direct pour ouvrir davantage l’entreprise aux personnes handicapées. Une déclaration pour laquelle l’AGEFIPH exprime néanmoins des regrets et se montre prudente pour la suite.

  • Dominique du PATY de CLAM Fondatrice du fondatrice du cabinet de conseil en investissement HandiréseauL'État sera-t-il en capacité d'ouvrir un nouveau champ prometteur aux achats responsables et de simplifier le recours à davantage de diversité ? Juillet devrait permettre aux acheteurs d'obtenir les réponses qu'ils attendent. Il court un petit vent de panique chez les acheteurs : la Loi Handicap en cours de refonte pourrait transformer radicalement le recours au secteur du travail protégé et adapté (STPA) qui a demandé tant d'efforts de mise en oeuvre aux directions achats. Les achats solidaires, rejetés avec l'eau du bain ? Cette refonte impactera nécessairement les services achats qui avaient appris à apprécier ces partenariats, en leur permettant de jouer un rôle décisif pour l'intégration des personnes en situation de handicap, dans leur entreprise.

  • La secrétaire d'État Sophie CLUZEL et Philippe GOBINET. Vice président de Prism-emploi et fondateur du groupe PARTNAIREDans le cadre la réforme lancée et signée par Emmanuel MACRON dans le cadre de la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » dont une partie a été retoquée par le Conseil constitutionnel. Le gouvernement entend faciliter l’accès au marché du travail des travailleurs handicapés sous toutes ses formes. À ce titre la Secrétaire d’État a signé un engagement entre l’État et Prism’emploi pour favoriser l’emploi des travailleurs en situation de handicap dans le secteur du travail temporaire. Les syndicats voyants là plutôt un moyen de réduire les chiffres du « chômage de façon eux aussi temporaire »…