Contenu principal

Message d'alerte

Lecture du braille un appratissage qui peut parfois etre difficile notamment pour un adultes touche brusquement par la ceciteUne journée mondiale supplémentaire me diriez-vous ? Elle n’en demeure pas moins toujours d’actualité près deux siècles après son invention par Louis BRAILLE alors âgé de douze ans. Né le 4 janvier 1809, Louis BRAILLE, qui 1812 est victime à 3 ans d’un accident et perdra la vue deux ans plus. Un format de lecture et d’écriture qui reste encore peu accessible dans les administrations, entreprise ou par les politiques a la veille pourtant de rendez-vous important avec les élections présidentielle ou législative. Le Braille qui n’a eu de cesse de développé, avec des associations comme Valentin HAÜY, la Fédération des Aveugles de France, et passe aujourd’hui l’ère du numérique...

Injection d un vaccin anti ebola l hopitalD'après les résultats publiés le 23 décembre dans la revue médicale 'The Lancet', un vaccin anti-Ebola expérimental lancé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses partenaires s'est révélé hautement protecteur contre ce virus mortel. Étudié dans le cadre d'un essai majeur portant sur 11.841 personnes en Guinée, pendant l'année 2015. Ce vaccin appelé rVSV-ZEBOV, Parmi les 5.837 sujets ayant reçu le vaccin, aucun cas d'Ebola n'a été enregistré 10 jours ou plus après la vaccination.

Une personne agee dependandeQuand déglutir est un handicap, se nourrir devient une difficulté avec des risques non négligeables de dénutrition. Quelles sont les solutions ? C’est pour répondre à ces questions le 12 décembre prochain à Toulouse qu’à l’initiative du Pr Virginie WOISARD, depuis deux ans, les équipes de l’Unité de la voix et de la déglutition (UVD), du Centre de rééducation intensive des laryngectomisés (CRIL) du CHU de Toulouse et l’Association formation et recherche voix et déglutition s’associent à la journée mondiale de la déglutition créée en 2010.

Ban  Ki moon et Peter Thomson a l Assemblee generale reunit en Convention sur les droits des personnes handicapeessCréée en 1992 par l’Organisation des Nations Unies, la journée internationale des personnes handicapées a lieu comme chaque année le 3 décembre. Avec pour intitulé en 2016 « Atteindre 17 objectifs pour l'avenir que nous voulons ». Un thème qui fait suite à leurs récentes adoptions dans le cadre de développement durable (ODD) et qui « souligne leur rôle dans la construction d'un monde plus inclusif et plus équitable pour les personnes handicapées ». Des hommes, des femmes et des enfants qui dans le monde plus d'un milliard de personnes, soit environ 15% de la population mondiale, vivent avec un handicap et 80% vivent dans des pays en développement dont douze millions en France et 90 millions en Europe.

Le nouveau rapport que vient de publié par le GHCLes membres du conseil (Global Hygiene Council), intitulé « Petites étapes pour un grand changement » qui a enquêté sur le nombre alarmant de maladies infectieuses qui peuvent être évitées chez les enfants dans le monde entier et appelle les familles, les communautés et les professions de santé. Des malades aux conséquences parfois invalidantes...et qui propose de mettre en place un plan en 5 étapes simples afin d'améliorer au quotidien les pratiques d'hygiène et d'éviter que des enfants ne meurent d'infections qui peuvent être évitées.

Le CICR denonce la guerre a tout prixAlors que nombreux champs de guerre se poursuive actuellement dans le monde et notamment en Syrie, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a publié un spot vidéo illustrant le coût humain vertigineux du mépris pour les Conventions de Genève, dans le but de sensibiliser le public au droit international humanitaire. Une vidéo de 60 secondes, intitulée « La victoire à tout prix », compile des images réelles de conflits à travers le monde. Elle entraîne le spectateur dans un rêve utopique qui finit par se transformer en cauchemar humanitaire, un spot de sensibilisation percutant par le CICR.

Epidemie d Ebola en Afrique au Liberia avec Medecin sans Frontiere en juillet 2014Plus de 4 800 Libériens sont morts d'Ebola en 2014 et 2015. De nombreuses personnes ont perdu des proches, parfois toute leur famille. Beaucoup de survivants souffrent d'un profond sentiment de culpabilité : certains ont été les premiers de leur famille à attraper le virus, et l'ont transmis aux autres. D'autres sont les seuls à avoir survécu - deux ans après, ils ne cessent de se demander pourquoi ils ont encore en vie tandis que les autres sont morts. Un constat que dresse Médecin sans frontière.