Contenu principal

Message d'alerte

Richard SERGENT citoyen Marseillais non-voyant auteur de la pétition circulant dans les rues de la ville phocéenneEn l'espace de moins de 48 heures le site de pétition en ligne aura une nouvelle fois été, l'instrument d'une revendication avec près de 2500 signatures demande, aux candidats des primaires socialistes et a tous les candidats, la généralisation des feux sonores pour les malvoyants. Marseille et son maire pour lequel la conception de l'accessibilité universelle ne semble pas être un point de priorité pour l'actuel maire UMP Jean-Paul GAUDIN. A travers cette pétition mise en ligne par Richard SERGENT, ce citoyen marseillais non voyant a lancé cet appel afin que Marseille soit désormais accessible à tous et non uniquement a certains.

Une situation, pour lequel Richard SERGENT ne comprend pas notamment le fait que Marseille, seconde ville de France, ne dispose que de 140 feux sonores, soit quatre fois moins qu'à Lyon et presque 7 fois moins qu'à Caen qui en dispose de 910.

Un homme qui sur la pétition explique, la difficulté et la situation difficile que vivent chaque jour les non et mal voyants a Marseille. « Je parle ici d'une question de survie! Chaque jour, des aveugles se trouvent victimes d'accidents de circulation que l'on pourrait facilement éviter. Il faut de la ténacité et une inextinguible envie de vivre, pour surmonter un handicap tel que celui-ci.

Mais il faut aussi disposer pour cela d'un minimum de moyens dans le but d'y parvenir » confie-t-il. Richard SERGENT qui souhaite aussi alerter sur le fait que de telles installations permettraient de redonner aux personnes handicapées leur dignité,Des problèmes d'accessibilité que ce dernier présente également sur son blog "Marseille Accessibilité".

D'un cout estimé à environ de 1000 € confie l'auteur de la pétition, cela est donc pour lui uniquement une question de volonté et de choix politique.

Ce dernier qui par cette pétition attend de la part des neufs candidats a qui il a adressé le texte, un engagement ferme sur deux points. Le premier avec la d'une "Commission accessibilité" rassemblant les élus, les services municipaux (techniciens, etc.), les Comités d'intérêt de quartiers, les associations, les personnes non voyantes et tous ceux désirant y participer, ceci afin d'établir une étude précise des emplacements nécessitant de nouveaux feux sonores. Deuxièmement, l'installation de 1 000 feux sonore dont le nombre augmenterait progressivement entre 2014 et 2020.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir