Contenu principal

Message d'alerte

Le jeune Lyonnais Marin age de 20 ans venu au secour d un couple qui s embrassait dans la rue et aujourd hui paralyseeAlors que la fête des amoureux aura lieu demain 14 février faut-il croire que s’embrasser dans la rue pourrait devenir un acte périlleux. C’est le sentiment que l’ont pourrait avoir après l’expérience vécue par le jeune Marin âgé de 20 ans pour être venu au secours d’un couple qui s’embrassait en novembre 2016, dans à la Part Dieu a Lyon. Aujourd’hui, trois mois après les faits gravement blessé et paralysé ces parents et sa famille ont lancé une pétition afin d’obtenir la Légion d’honneur pour son acte de courage et d’héroïsme.

Sauvagement agresser pour avoir défendu un couple...
Alors qu’il se trouvait dans le quartier de la Part Dieu à Lyon en fin de journée, le jeune homme décide de prendre la défense d’un couple de quadragénaires qui s’embrassait sous un arrêt de bus ou il se trouvait lui aussi en présence de son amie. Une altercation qui en vient aux mains.

Le bus arrivant, le jeune garçon et son amie montent avec le couple agressé dans celui-ci, sans se rendre compte que les jeunes vont alors faire de même. L’un des cinq agresseurs un jeune SDF et en fugue de son domicile familial, le âgé de 17 ans et connu des services de police, va frapper violemment le jeune Marin il va alors le frappé violemment à plusieurs reprises sur la tête et sur tout le corps et ceux malgré la tentative d’intervention du couple agressé.

Transporté d’urgence à l’hôpital il sera opéré d’un d'un hématome au cerveau, et va reste plus de dix jours dans le coma. Le jeune garçon qui trois mois après son agression se remet lentement des blessures. Des blessures importantes puisque ce dernier et toujours paralysée et réapprend « tous les gestes du quotidien : avaler, manger, boire » et sa « mémoire immédiate a été durement touchée », précise Audrey, sa maman

Un sentiment partagé par l’un de ces amis Henri Louis PINET, qui reconnaît que ce « n’est pas simple pour lui tous les jours, mais il continue à se battre avec le courage et la volonté qui est la sienne, des qualités qui lui appartienne », et de conclure que Marin « malgré tout cela il avance »

Une mobilisation sur les réseaux sociaux
Une histoire qui avait fortement ému et mobilisé la France entière à l’image de cette jeunesse tellement critiquée parfois, mais qui nous montre combien elle peut être courageuse. Comme nous la montré le 11 février 2016 lors des incidents à Bobigny Emmanuel TOULA a sauvé une fillette de 6 ans enfermée dans une voiture en feu.

Le jeune Marin qui des le lendemain de l’agression avait provoqué la mobilisation sur sa page Facebook Je soutiens Marin ou près de 95.000 personnes c’était alors inscrit sa page pour lui apporter son soutien et l’avait félicité au le jeune homme pour son courage et son héroïsme. Un jeune homme qui a son réveil selon sa tante, avait confié "Je ne suis pas du tout un héros" pourtant comme nous l’indique Audray sa mère estime Marin, qui suivait sa 3e année de double licence Droit/Sciences Politiques. Membre de l’association des jeunes démocrates, Marin porte les valeurs de la République au fond de lui, valeurs pour lesquelles il a été foudroyé.

Un courage qui selon elle la conduit « à payer depuis 3 mois son acte de courage. Il paie depuis 3 mois la défense de ses valeurs, de nos valeurs : la liberté, l'égalité et la fraternité. Marin paie depuis 3 mois le fait d'avoir pris la défense de ce couple face à l'étroitesse d'esprit »

Une pétition pour l’attribution de la Légion d’honneur
Des parents qui ont annoncé dimanche adresser au Président de la République une pétition intitulée : Laissé pour mort après avoir défendu des amoureux, et qui a ce jour a obtenu plus de 27 200 signatures. Un texte de la pétition dont la mère Audrey s'adresse ensuite directement à au Chef de l’Etat, « Monsieur le Président, Marin est la preuve vivante que la jeunesse de ce pays est une jeunesse de tolérance, de respect et de lutte pour les valeurs de notre démocratie. Marin est la preuve vivante qu’il n’y a pas de fatalité devant l’obscurantisme, pas de répit devant la bêtise, pas de compromis à la liberté. Pour toutes ces raisons, c’est avec beaucoup d’humilité, mais en même temps avec conviction et avec force que nous vous demandons d’inscrire Marin à l’ordre de la Légion d’honneur ».

Stéphane LAGOUTIERE

Source : FHI

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir