Contenu principal

Message d'alerte

Remi et sa mère qui envisage de porte plainteÂgé d'une vingtaine et comme tous les garçons ou filles de son âge, Rémi et un jeune handicapé qui aime la musique et pourtant c'est un droit que voudrait lui refuser, sous prétexte que son comportement aurait gêné la prestation de l'orchestre régional. Une affaire qui a créé un véritable malaise à la Souterraine dans la Creuse. Rémi étant atteint d'une maladie génétique rare et ne parle pas, sa mère Nadine RIE, avait pourtant pris la décision de l'emmener à ce concert donnait dans la salle Yves Furet, à la Souterraine, connaissant la passion pour la musique.
Au bout de quelques minutes, il émet des sons et commence a se balancer sur son fauteuil lors du début des cuivres et son très graves. On demande à la mère et à son fils de changer de place. Blessés, ils quittent la salle de spectacle.
 
Le chef d'orchestre Jérôme KALTENBACH, a lui refusé de répondre mais se dit cependant touché par l'incident mais explique qu'il lui était impossible de diriger sa soixantaine de musiciens dans ces conditions. Un avis que ne partagent pas non plus tous les musiciens puisque pour Fabienne PRATALI, une violoniste de l'orchestre se dit « profondément choquée» par la décision du chef, dont elle se désolidarise : « Un concert classique est un spectacle vivant. Nous sommes censés être capables de jouer dans tous les milieux. »
 
Pour le directeur de l'ensemble régional, il y a eu une succession de maladresses et de malentendus, notamment le fait que le jeune homme ait été placé trop près de l'orchestre. La maman de Rémi envisage de porter plainte, considérant ce comportement comme une véritable discrimination à l'égard de son fils. Un incident qui même s'il est particulier peut-être appeler a se reproduire et montre que l'intégration reste une pratique de chaque jours !

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir