Contenu principal

Message d'alerte

Affiche campagne Bien vivre ensemble au travailVilleurbanne lance une campagne de communication interne pour favoriser l'intégration des personnes en situation de handicap. La ville qui se fixe comme objectif de pouvoir par cette campagne prendre en compte les situations de handicap au plus tôt, et lutter contre les représentations erronées et compenser le handicap dans une logique de traitement équitable. Depuis 2008, la ville de Villeurbanne s'est engagée dans une démarche volontariste pour faciliter le recrutement, l'intégration ou le maintien dans l'emploi de personnes en situation de handicap.

Dans le cadre de la démarche « Bien vivre ensemble au travail », la Ville lance une nouvelle campagne de communication interne et souhaite faire prendre conscience que l'intérêt collectif réside dans la prise en compte des situations de handicap le plus tôt possible. Contrairement aux représentations qui associent handicap et manque de productivité, les situations de handicap, si elles sont traitées tôt, peuvent être compensées en vue d'une équité de traitement.

Cela implique pour les agents en situation de handicap de se déclarer en tant que tel auprès de l'Administration qui peut les accompagner dans l'obtention de leur RQTH (Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé). Il s'agit par ailleurs de mettre en œuvre le plan de compensation nécessaire pour mieux vivre le handicap au travail et travailler à conditions égales avec le reste du personnel : aménagements de poste, achat de matériel adapté, horaires spécifiques, construction d'un parcours professionnel, doublement de la participation de la Ville à la mutuelle, recrutement d'une auxiliaire de vie professionnelle, mais aussi une meilleure compréhension et des échanges facilités avec les collègues.

80 % des handicaps sont invisibles, 3 % des personnes handicapées se déplacent en fauteuil et la moitié des situations de handicap au travail sont liées à des maladies invalidantes.

Projet Ville et handicaps

Début 2014, 113 travailleurs handicapés étaient employés par la ville de Villeurbanne, soit 7,72 % des effectifs – sachant que le taux légal est de 6 %. Cette progression résulte des actions mises en place en interne dans le cadre du projet Ville et handicaps.

Une première convention avec le FIPHFP qui fête ces dix ans d'existence cette année (fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique) a permis de sensibiliser l'ensemble des cadres aux problématiques emploi et handicaps et de former les acheteurs, les recruteurs et de réaliser des formations auprès des équipes accueillant des travailleurs en situation de handicap.

Des études ergonomiques et des aménagements de postes ont été réalisés et les demandes de prestations auprès des Esat (établissement et service d'aide par le travail) ont été développées.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir