Contenu principal

Message d'alerte

Sante auditive les smarthophes represente t il un danger telle est la question de l association JNAA un peu de deux mois de la journée nationale de l’audition, l’association JNA organisatrice de cet événement s’interroge sur les conséquences dans notre vie quotidienne de l’utilisation du portable. S’il n’existe pas véritablement d’une preuve scientifique d’une inquiétude réelle, rien ne vient aussi le contredire. JNA qui se demande si oreille n’est pas véritablement pas trop sollicitée par les nouvelles technologies ? Alors même que 75 % de la population mondiale possède un smartphone et que celui-ci devient un objet de communication entre 10 et 14 ans et que celui demeure près de nous quasiment en permanence.

Élément de lien rassurant, il peut très vite devenir un « doudou », un objet transitionnel sans correspondre à un facteur de transition et mener à une dépendance voire à une dangereuse addiction. Être disponible à tout moment, écouter sa musique préférée, écouter ses messages et faire partie du cercle de son réseau sur le Net ou regarder des vidéos qui sont autant de prétextes à vivre une relation forte à son smartphone. Notre smartphone contribue-t-il à notre épanouissement ou à notre avilissement ? Telle est la question.

Une question qui s’adresse également a ceux souffrant de trouble auditif puisque ces appareils ont vu apparaître de technologies permettant son utilisation pour les malentendants, ou encore pour les sourds avec l’utilisation des SMS.

Le portable un objet intergénérationnel...
Selon le professeur Jean-Luc PUEL, président de l’association JNA, « le mode de consommation des smartphones questionne surtout au sein de la génération Z qui est né alors que ce matériel était déjà bien implanté au sein de la population. Pour les générations précédentes dites X qui ont vu elles apparaître l’ancêtre des téléphones mobiles comme la génération Y qui a pu être témoin de son évolution technologique et de sa démocratisation sont aujourd’hui également selon l’association également désormais concerné, ayant pris son utilisation comme un objet du quotidien et ceux « sans y prendre garde ».

La « nomophobie est-elle en train de nous gagner ? »
Dans son rapport « Radiofréquence et santé » de 2013, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (Anses) pointait déjà à l’époque des risques d’addiction, de stress, de troubles du sommeil et de dépression. D’autres études interpellent sur le phénomène de « nomophobie » croissant de dépendance au smartphone et de peur de manquer une information.

Une utilisation trop fréquente qui représente un risque selon ces études qui demande cependant a être confirmer « un signe de dépendance et peut mener certains à « un burn-out numérique ». Mais c’est sans compter les heures d’écoute quotidiennes de musiques, de vidéos et de conversations téléphoniques via des écouteurs en prise directe avec les oreilles.

Non seulement le smartphone peut contribuer à une fatigue de notre système auditif, mais aussi à son usure prématurée et, par ses effets extra-auditifs, venir amplifier le stress, l’angoisse. Un vitalité qui risque selon le conseil scientifique de JNA de « réduire alors peu à peu. Notre équilibre est en péril ».

Devant cette menace qui guette une grande partie de la population, le groupe d’Experts du Comité scientifique de la JNA lance, avec le concours de professionnels et de médecins, à l’occasion de la prochaine Journée nationale de l’Audition le 9 mars prochain, une campagne nationale de dépistage de l’audition afin de dresser un état des lieux de la santé auditive des Français en 2017.

Les quelques grands rendez-vous de campagne...
L’organisation avec l’institut Ifop d’une grande enquête sur l’addiction des Français au smartphone. Une enquête organisée dans le de la 20e édition de la Journée nationale de l’Audition, une enquête d’opinion est réalisée avec I’fop qui questionnera les Français sur la relation qu’ils entretiennent avec leur smartphone.

Mais aussi une approche des plus jeunes et des ados avec une journée sans portable dans les lycées et collèges : Une action pilote inédite en 2017. Une Journée sans smartphone organisée dans plusieurs régions et qui invitera les élèves à laisser leur smartphone à la maison. Une action qui donnera l’occasion de travailler sur le sujet et de s’interroger sur ce phénomène et sur son caractère addictif.

Mais aussi la mise en place d’un numéro vert qui comme chaque année au 0 810 200 219 et un site portail sur l’audition : journee-audition . Pour connaître les lieux d’actions, les animations, les conférences et les lieux pour bénéficier d’un test de dépistage auditif gratuit.

La Rédaction

Source : JNA 2016

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir