Contenu principal

Message d'alerte

Inauguration d Un jardin therapeutique pour les residents souffrant d_AlzheimerNiché au cœur des montagnes vosgiennes dans l'un des plus beaux villages de France, Terramie, première entreprise spécialisée en création et accompagnement de jardins à visée thérapeutique, a inauguré le 22 mai le jardin de vie de St Quirin, en Moselle, situé au sein de l'unité Alzheimer de l'EHPAD La Charmille. Une histoire débute fin 2013 lorsque le personnel soignant alerte le directeur d'établissement sur la nécessité de réaliser un jardin thérapeutique. Convaincu des bienfaits sur les personnes atteintes d'Alzheimer, ou pour les soignants, le jardin est livré en octobre 2014 pour le plus grand bonheur des résidents qui retrouvent ainsi le goût de vivre.

« Le jardin thérapeutique aide les résidents à mieux accepter l'entrée en institution, souvent vécue comme une trahison et un deuil. Nous observons d'importants changements dans le comportement des résidents, plus calmes. Les relations avec leur famille sont aussi beaucoup plus simples et détendues lorsqu'ils se retrouvent au jardin », a déclaré, le directeur des établissements La Charmille et Le Couaroil, Éric MORGENTHALER, dans un communiqué.

Un jardin adapté aux résidents souffrant d'Alzheimer

Dans ce jardin de 1200 m², tous les résidents pourront cultiver des tomates, des fraisiers, et mettre les mains dans la terre pour récolter les plantes pour la tisane, ou encore d'arroser les pommes de terre avant d'aller se coucher.

Les patients souffrant de cette pathologie ont plaisir à faire des choses qu'ils faisaient avant, et se sentent revivre. Ce dernier restimule ainsi leur intérêt et leur mémoire. Tout a été pensé pour procurer un bien-être total et éveiller tous les sens.

L'importance d'une équipe soignante motivée

« Ce lieu de vie n'aurait jamais pu voir le jour sans la forte motivation du personnel soignant et de son Directeur. Toute l'équipe a porté le Le jardin de vie de St Quirin, en Moselleprojet, dès le début, pour défendre le dossier » a expliqué la directrice du développement chez Terramie, Nathalie JOULIÉ MORAND, dans un communiqué.

Bien évidemment pour accompagner ces malades, il faut une équipe soignante très motivée. « Il est primordial que le personnel soignant s'implique très tôt dans ce projet, car c'est lui qui accompagnera les résidents une fois le jardin réalisé.

Les formations dispensées par Terramie sont donc essentielles pour lui montrer tout ce qu'il est possible de faire dans le jardin et surtout comment le faire, en fonction des pathologies » ajoute Eric MORGENTHALER or.

D'autres projets mis en place pour réactiver leur mémoire

Son directeur veut d'ailleurs aller plus loin, envisageant de nouveaux projets tels que le développement multi générationnel en invitant les enfants des alentours, notamment ceux en difficultés. Ils viendront passer l'après-midi avec les résidents pour planter légumes et fleurs de leur choix, ou encore un atelier photo sur le thème « au fil des saisons ».

Les résidents pourront photographier, aux beaux jours, un élément du jardin pour regarder plus tard, en hiver leurs clichés, activant ainsi leur mémoire. D'autres jardins de ce genre devraient voir le jour dans les prochains mois dans d'autres régions de France.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir