Contenu principal

Message d'alerte

Siège de la Caisse nationale d'allocation familialeQuelques jours après sa présentation par le ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'État Gérald DARMANIN et la ministre de la Solidarité et de la Santé Agnès BUZYN, le conseil d’administration, après un débat animé, a annoncé avoir émis un avis défavorable sur l’ensemble du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2018. Un avis voté par 17 voix(1) contre 13(2), une abstention, la CFTC ayant simplement pris acte du vote.

Si la majorité des organisations représentées a salué les mesures relatives à l'augmentation du complément mode de garde pour les familles monoparentales. Une majorité ont néanmoins globalement regretté les 500 M€ d'économies qui sont prévues en 2017 sur la branche Famille, « et qui vont notamment exclure de nombreuses familles du droit à l'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE) » précise le communiqué, en procédant à un alignement par le bas des barèmes de la PAJE et du complément familial. 

Le conseil d'administration a par ailleurs rappelé son attachement au principe d'universalité des prestations familiales et à l'importance d'accompagner toutes les familles. Interrogé sur cette question lors des questions au gouvernement au Sénat, la ministre de la Solidarité et de la Santé Agnès BUZYN se "attachée" à la "fiscalité" de la politique familiale, la ministre a cependant estimé qu'il fallait "assumer un meilleur ciblage des aides monétaires" et donc de discuter d'une éventuelle suppression des allocations pour les plus riches afin de mieux redistribuer sur les familles dans le besoin.

Un départ imminent...
A noté que Daniel LENOIR actuellement directeur général de la CNAF devrait prochainement quitter ces fonctions comme l'avait annoncé la Ministre Agnès BUZYN, le 21 septembre dernier lors d'un conseil d'administration extraordinaire. Une annonce que elle justifie en affirmant que celui-ci est en poste depuis déjà quatre ans mais qui ressemble a un ménage forcé. En interne, cette annonce avait était vue comme un symbole. « Daniel LENOIR est la seconde victime du "spoil system" à la française entreprise par le président de la République », estime ainsi Éric CHAUVET, secrétaire général de la  SNPDOS-CFDT. Il seraient ainsi quelques 800 hauts fonctionnaires vont à être évalués dans les mois qui viennent. « Déjà, la directrice de la caisse centrale de la MSA avait dû faire ses bagages cet été, Daniel LENOIR, est donc le second sur la liste »précise Éric CHAUVET.

Un départ peut être du aussi en partie à l'origine ces tensions depuis plusieurs mois, avec les directeurs des CAF qui s'étaient fortement dégradées. Des directeurs qui lors d’une réunion, s’étaient levés et avaient claqué la porte pour contester ses méthodes jugées brutales au printemps derniers.

 

La Rédaction

(1) 3 Cgt, 3 Cgt/Fo, 3 Cfdt, 2 Cfe/Cgc, 1 personne qualifiée, 5 Unaf
(2) 3 Upa, 3 Cgpme, 6 Medef, 1 Cnpl/Unapl

Sources : La CNAF

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir