Contenu principal

Message d'alerte

Paris investissement handicapParis est en progrès ! Dans le programme d’investissement de la mandature, l’exécutif parisien a investit 21 millions d’euros pour la politique de prévention et d’accès aux soins et 74 millions d’euros pour la mise en accessibilité des établissements recevant du public. Alors que la loi du 11 février 2005 ne sera pas tenue au 11 février 2015, les collectivités locales ont grappillé du temps pour la mise en accessibilité de lieux recevant du public.

Mais la mairie de Paris n’a pas attendu son heure pour s’y mettre. D’ici 2020, la ville des Lumières a décidé d’investir 95 millions d’euros pour la santé et le handicap dont 74 millions pour l’accessibilité des bâtiments administratifs, établissements scolaires, équipements culturels et sportifs.

Au-delà de cet effort porté sur les établissements, ce sont plus de 200 millions d’euros qui seront consacrés à la mise en accessibilité de Paris. En parallèle, la ville poursuivra la mise en œuvre du schéma handicap : elle consacrera dans ce cadre 11M€ au renfort du maillage des structures d’accueil, de l’accès au logement et de l’accompagnement des parcours de vie. Avec ce programme ambitieux sur le handicap, Paris a « galement mis la santé au cœur de sa politique.  

JOMIER : « Un programme ambitieux. »

La ville parisienne déboursera 21 millions d’euros pour les politiques de prévention et d’accès aux soins. Ces investissements seront réalisés en s’appuyant sur le parc foncier de la capitale, et en réservant des espaces dans les grandes opérations d’aménagement, afin qu’aucun quartier ne se retrouve sans offre de soins. Par ailleurs, un million d’euros sera affecté pour l’ouverture d’une salle de consommation de moindre risque dans le quartier de la gare du Nord. 

« Cet effort financier conséquent doit permettre à la ville de conduire un programme ambitieux d’accompagnement, de renforcement et d’organisation de l’offre de soins de premier recours à Paris », souligne Bernard JOMIER, adjoint à la Maire en charge de la santé, du handicap et des relations avec l’AP-HP dans un communiqué. Reste maintenant aux autres collectivités locales de faire aussi bien que Paris.r

Romain BEAUVAIS

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir