Contenu principal

Message d'alerte

 

Ancienne Formule du LevothyroxAvec plus de 9000 personnes ayant signalé des effets indésirables suite a la nouvelle formule Levothyrox utilisée par environ 6 millions de personnes en France et pour lequel ont plusieurs dizaines de personnes ont lancé une procédure judiciaire. La ministre de la Santé, Agnès BUZYN a annoncé ce 26 septembre tenir ces engagements du 15 septembre à la suite de sa rencontre avec les usagers et la mise en disponibilité de l’ancienne formule à partir du 2 octobre dans les pharmacies.

Un médicament indiqué au patient pour soigner l’hypothyroïdie ou après une opération de cancer de la thyroïde. Une nouvelle formule du Levothyrox, en vente depuis le mois de mars 2017, est fortement critiquée pour avoir provoqué des effets secondaires notoires chez plusieurs milliers de patients. Le ministre de la Santé, qui dans un communiqué début septembre avait en effet reconnu l’existence de plus de neuf mille signalements à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANS). Des effets indésirables allant de crampe, maux de tête, vertiges, perte de cheveux…

Pas de scandale sanitaire…mais prudence !
Pour le CISS (Collectif interassociatif pour la santé) si cette situation ne ressemble en rien aux précédents scandales sanitaires, la prudence reste de mise pour chacun des utilisateurs de cette molécule. Des utilisateurs qui doivent impérativement consulter leurs médecins généralistes si il constate que la nouvelle formule du Levothyrox provoque des signes inhabituels. Le corps médical tout comme l’agence du médicament qui recommandent de ne pas interrompre de vous-même le traitement, mais de faire contrôler la TSH et comparer les analyses aux précédentes, afin de vérifier s’il s’agit de déséquilibres hormonaux, qui pourraient expliquer les symptômes.

Un médecin qui devra alors recenser et considérer ces différents symptômes, en tenant compte des pathologies associées et du ressenti des patients. Et ajuster le dosage si nécessaire. La lévothyroxine étant un médicament à marge thérapeutique étroite, le patient peut être en effet sensible à de très faibles variations de doses, même si les analyses restent dans les normes, selon le ministère de la Santé.

La Rédaction

Sources : Ministere de la santé / ANSM

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir