Contenu principal

Message d'alerte

Vincent LAMBERT sur son lit d’hôpital au CHU de Reims be085Alors que Vincent LAMBERT entame la 8ème journée depuis l’arrêt de ces traitements mise en place le 2 juillet dernier par le Dr. Vincent SANCHEZ du CHU de Reims. Et après un ultime recours devant le tribunal administratif de Châlons-en-champagne rejetée par le juge. Viviane et Pierre LAMBERT et ses deux frères et sœurs David et Anne opposée a l’arrêt des soins ont jugée « la mort de Vincent est désormais inéluctable » dans un communiqué diffusé sur le site du comité de soutien.

Rachel Lambert et son époux sur lit au chu de Reims fin 2014 3c109Au lendemain de l’arrêt de la cour de cassation du 28 juin 2019 dont sa décision autorisé le médecin du CHU de Reims le Dr Vincent SANCHEZ a reprendre le procéssus celui à à annoncé avoir repris aujourd’hui l’arrêt des traitements appelant les familles et l’ensemble des ses proches à « la responsabilité de chacun ». Un arrêt auquel la mère de Vincent LAMBERT se refuse absolument et qui était hier et à Genève devant les Nations Unies pour défendre implorant celle-ci de convaincre la France a respecté ses engagements envers le Comité des droits des personnes handicapés (CDPH).

Distributeur de billets dans le hall de la gare SNCF de Lorient 14f0aVoila une fois de plus si besoin en était comment cette nouvelle affaire prouve combien la discrimination dans les transports en commun et notamment au sein de la SNCF reste présente et ceux la quelques semaines après celle vécu par le Président de la Fédération des aveugles de France. Une discrimination qu’a vécu un ancien prête Lucien CONVERSET, âgé de 82 ans, malvoyant a la suite d’une maladie depuis 2012 et condamner à payer une amende de 100 € pour ne pas avoir put acheter son billet de train faute de guichet en gare et de distributeur de billet accessible.

La voiture une audi noir dont le propriétaire ici dans sa voiture après avoir agressé un non voyant et son accompagnateur 23624Voila pour qui veulent croire encore que l’inclusion et le respect de la personne handicapée s’améliore de jour en jour. Ces images démontrent le contraire. Des images montrent une voiture qui s'avance alors que deux hommes sont déjà engagés sur le passage piéton le 15 juin dernier dans le 12e arrondissement de Paris. L’un deux aveugles et surpris il manque de se faire renverser par la voiture, son accompagnateur tape alors sur le toit de la berline qui les a frôlés. L’automobiliste ici dans son Audi noir va alors agresser ouvertement les deux hommes et les frappée violement. Des images qui ont fait le buzz sur les réseaux sociaux et provoqué la colère de la Fédération des aveugles de France et L’Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuel qui ont tous deux annoncé se constitué partie civil.

Le président de l'unapei lors du congrès de Lyon le 24 et 25 mai 2019 ab768C’est avec une inquiétude et pour lui faire part des nombreuses incohérences des politiques gouvernementale que le 59ème Congrès de l'Unapei qui se tenait à Lyon, les 24 et 25 mai a jugé « déconnectée des réalités et des besoins des personnes handicapée » que Luc GATEAU a rencontré ce 4 juin la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, Sophie CLUZEL. Le Président qui lui a remis les conclusions de ce 59ème congrès dans lesquelles les familles et l’UNAPEI demande, sans attendre, un « plan d'actions pour une transition inclusive effectivement concertée et solidaire » et refuse l’idée « d’une inclusion au rabais pour les personnes handicapées ».

Laurent de k net partage 71d06Laurent perd la vue depuis plus de vingt-cinq ans maintenant et les raisons en sont restées longtemps méconnues. Jusqu’à ce qu’on découvre qu’en réalité, il était atteint d’une forme de dégénérescence maculaire. Le handicap a fini par totalement chambouler son existence. Cependant, il a malgré tout été capable de redonner un sens à sa vie au travers de la réalisation d’un projet génial…

Capture d’écran d'une image dune vidéo avec Vincent LAMBERT et sa mère tourné en 2015 c80d4Après l'email envoyé la semaine dernière par le Dr SANCHEZ annonçant la fin "l'arrêt des traitements" et de "la sédation profonde et continue" a commencé cette procédure depuis ce matin comme il l'avait indiqué. Les parents qui avaient appelé ce dimanche avec l'association "Je soutiens Vincent" réunissant une centaine de personnes. Après une visite ce matin à son fils, Vivianne, a affirmé parlant des médecin « C'est une honte, un scandale absolu, ce sont c'est des monstres ! des monstres ! des nazis, il mérite...». Leurs avocats qui annonçait faire avoir engagé trois recours notamment devant la cour d'appel, et une procédure d'urgence devant la cour européenne des droits de l'homme, qui annonce le rejet de la procédure. Une affaire qui malheureusement prend désormais une tournure politique.