Contenu principal

Message d'alerte

Des artistes et danseurs russe en fauteuilLe célèbre ballet russe du Bolchoï a présenté une nouvelle lecture du classique de Mikhaïl LERMONTOV, « Un héros de notre temps », mettant pour la première fois en scène des danseurs en fauteuil roulant, parmi lesquels un amputé qui a perdu sa jambe à l'armée. Le ballet, dirigé par l'enfant terrible du théâtre russe Kiril SEREBRENNIKOv, connu pour ses pièces à forte portée sociale, et dont la première a eu lieu mercredi soir a Moscou, présente un mélange de danse et d'opéra.

Debarquement dune jeep du CICRLe Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a fait savoir qu'ils avaient fourni des secours médicaux pour soigner les personnes blessées dans les affrontements qui se sont déroulés à Slavyansk et à Kramatorsk, dans la région ukrainienne de Donetsk.

Pour l'un des responsables du Comité à Donetsk, Élise WOIRHAYE, cette situation ne cesse de s'aggraver déclarant être « préoccupés par la flambée de violence qui a touché l'est et le sud de l'Ukraine entre le 1er et le 5 mai », ajoutant qu'« À l'heure qu'il est, le CICR renforce sa présence à Donetsk, Kharkiv et Odessa, de façon à être mieux à même de venir en aide aux blessés et aux détenus. En outre, nous travaillons en étroite coopération avec la Société de la Croix-Rouge d'Ukraine pour veiller à ce que des services d'urgence adaptés aux exigences de la situation soient disponibles partout où cela est nécessaire. »

Le CICR appelle lui tous les acteurs de la violence à respecter l'emblème de la croix rouge et à permettre aux travailleurs de la Croix-Rouge d'accomplir leur mission humanitaire.

Avec le soutien du CICR, la Croix-Rouge d'Ukraine a administré les premiers secours à plus d'une trentaine de civils et membres des forces de l'ordre blessés au cours des affrontements qui se sont produits à Odessa le 2 mai. À Donetsk, Odessa et Lugansk, des volontaires de la Croix-Rouge d'Ukraine patrouillent activement dans les rues, prêts à intervenir au cas où de nouveaux combats éclateraient.

La Rédaction

des Orphelinat russe © Thomas LouapreAprès les orphelinats au début des 1990 à l'époque de Ceausescu en Roumanie voilà que désormais le cœur même de l'ancien empire soviétique fait parler de lui. Avec plus de 500 000 enfants handicapés. Malgré les progrès accomplis depuis 25 ans, 15 % d'entre eux sont toujours placés dans des orphelinats, privés de plusieurs droits fondamentaux : droit à l'éducation, droit à des soins adaptés et droits à vivre en famille.