Contenu principal

Message d'alerte

Affiche du Festival Clin d Oeil et d'un dessins humoristique dessine par les organisateursLe festival Clin d'Oeil met à l'honneur toutes les facettes de la culture sourde à travers une programmation internationale de spectacles vivants et de cinéma, du 2 au 5 juillet à Reims. Comédiens, danseurs, Circassiens, musiciens, réalisateurs, se sont au final plus de 140 artistes sourds et parlant la langue des signes, qui sont attendus à partir de jeudi pour la 7e édition du festival qui inaugure cette année le « Village Clin d'Oeil », dévolue au théâtre de rue en accès libre et gratuit. Un rendez-vous a ne pas manquer pour ceux qui se trouve dans la région.

Programmé tous les deux ans à Reims depuis sa création en 2003 par l'association Cinésourds, le festival met en avant à chaque édition un pays hors Union européenne. Après le Japon en 2013, le Mexique est l'invité d'honneur de Clin d'Oeil avec la compagnie « Sena y Verbo » qui présentera « Un gato vagabundo » une pièce en langue des signes internationale qui raconte les péripéties d'un jeune homme sourd vivant à Mexico. Des organisateurs qui lors de la précédente édition, avaient accueilli plus de 9.000 visiteurs.

Une présence qui commencera des la soirée inaugurale se 2 juillet, à la Comédie de Reims et qui présentera des extraits de plusieurs spectacles de la programmation et sera retransmise également sur grand écran à l'extérieur. Un festival Plus de 20 spectacles vivants créés par des compagnies venues de 24 pays de tous les continents, proposés par les programmateurs qui veulent faire découvrir au plus large public, sourd comme entendants, les arts en langue des signes à travers des propositions très visuelles ou bilingues et sous-titrées.

A noté aussi la présence d'un village qui ouvrira ses portes devant la Comédie où se déroule une partie de la manifestation. Le Cirque, le Centre des Congrès et le centre Saint-Exupéry accueillent aussi les spectateurs jusqu'à dimanche.France 3 Champagne-Ardenne, partenaire du festival, qui s'associe à la société Toulousaine Websourd et accueillera dans sa station de Reims une équipe de 5 personnes (réalisateur, présentateur, présentatrice, responsable technique, interprète) pour l'enregistrement d'un journal quotidien de 30 minutes en langue des signes qui sera diffusé sur internet.Une initiative certes intéressante mais malgré l'existence également d'une émission sur France 5 "l'œil et la main" ne permet d'affirmer que le groupe France Télévision fasse le nécessaire pour promouvoir l'inclusion de journalistes ou animateurs en situation de handicap sur ces chaines.

21 courts métrages en compétition...

Clin d'œil, qui sera aussi l'occasion d'une compétition cinématographique ou seront présenté 21 courts-métrages afin de mettre en avant cette culture sourde propre à chaque pays représenté, la langue des signes n'étant pas contrairement a certaines idées reçues loin d'être universelle, y compris dans les pays francophones. Un concours qui verra l'attribution sept prix dont ceux du meilleur réalisateur sourd et du meilleur réalisateur entendant.

Les « Deaf party », moment de fête...

La fête devrait se prolonger tard dans la nuit avec les « Deaf party », des soirées dansantes rythmées principalement par les basses que l'on ressent physiquement et animées par des groupes de hip-hop comme les « Redeafination » venus de Singapour ou encore les Danoises Ragna Huse et Ditte Gaarde, réinterprètent en langue signée les chansons des années 70.

La Rédaction

Sources : AFP