Contenu principal

Message d'alerte

Lancement du rapport Accessibilite du Web de la standardisation a l utilisabilite dite ergonomie du Web image en illustration plage braille AlvaLa Confédération des organismes des personnes handicapées du Québec (« COPHAN ») dévoile les résultats de son projet « Accessibilité du Web : de la standardisation à l'utilisabilité dite également ergonomie du Web Rapport des tests d'utilisabilité », réalisé grâce au soutien de l'Office des personnes handicapées du Québec et de l'Institut Nazareth et Louis Braille.

Préoccupée par les effets de l'application des 3 standards du gouvernement du Québec sur l'accessibilité du Web (SGQRI 008-01, 02 et 03) et en prévision de leur révision, initialement prévue en 2016, la COPHAN a entrepris un projet d'évaluation de l'accessibilité de différents sites Web, par le biais d'une analyse de conformité et de tests d'utilisabilité (ergonomie du Web). L'objectif de la COPHAN étant de dresser un bilan de l'avancement de l'application des standards dans les sites Web d'organisations qui y sont assujetties, de constater si des obstacles persistent au-delà des normes, ainsi que d'évaluer l'accessibilité et l'utilisabilité des sites Web d'organisation non assujetties.

Suite à cette consultation de l'ensemble des membres de la COPHAN, douze sites Web ont été considérés, soit : Emploi Québec, le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, l'Office de la protection du consommateur, Hydro-Québec, le Musée de la civilisation de Québec, le Réseau de transport de la Capitale, la Ville de Montréal, IGA, et trois médias.

Les tests d’utilisation qui ont été réalisés par douze participants, en fonction de leurs types de limitations fonctionnelles (visuelle, compréhension de l'écrit ou de l'architecture du site, intellectuelle, motrice), de leur habitude à naviguer et de leur capacité à réussir une tâche de manière autonome, ainsi que de leur compréhension du français écrit. Des personnes n'ayant pas de limitations fonctionnelles ont également pris part à l'exercice aux fins de comparaison. Les tests de conformité aux standards, quant à eux, ont été effectués par un expert technique.

Le principal constat est que la conformité d'un site ne soit pas garante de la satisfaction de l'utilisateur ou de l'atteinte de son objectif, elle en est tout au plus un facilitateur. Un site parfaitement conforme aux standards, dont l'environnement de navigation n'est toutefois pas intuitif, ou qui présente une surcharge visuelle ou informationnelle, sera souvent inutilisable par de nombreuses personnes ayant des limitations fonctionnelles.

Ainsi, il est démontré que dans toute démarche visant la mise en accessibilité effective d'un site Web, des tests d'utilisabilité doivent nécessairement être menés en plus des travaux visant le respect de la conformité. Pour un accès équitable pour toutes et tous à l'information et aux services, il est donc essentiel d'impliquer, dans toutes les phases du développement d'un projet numérique, des personnes représentatives de différents types de limitations.

Suite à ce projet, la COPHAN a formulé plusieurs recommandations au Secrétariat du Conseil du Trésor pour l'accompagner dans sa démarche de révision des standards d'accessibilité du Web, notamment de se rallier aux normes internationales, de considérer l'accessibilité des applications mobiles, ainsi que de faire la promotion de l'accessibilité et de l'utilisabilité auprès des instances publiques, des acteurs privés et de la société civile.

L'État québécois insiste la Confédération des organismes des personnes handicapés du Québec « doit soutenir une véritable culture de l'accessibilité et de l’utilisabilité (ergonomie du Web), notamment pour les personnes ayant des limitations fonctionnelles ».

La Rédaction

Sources : Confédération des organismes de personnes handicapées du Québec

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir