Contenu principal

Message d'alerte

C'est sur une vidéo postée sur internet s'adressant au responsable politique chinois que Chen GUANGCHENG, a confirmé son évasion de sa résidence surveillée de la province du Shandong, ou il se trouvait lui et sa famille depuis 18 mois. Celui que l'on appelle « l'avocat aux pieds nus » et pour lequel les Français non et malvoyant avait L'avocat chinois aveugle Chen Guangcheng  s'est échappé de son domicile où il était assigné à résidence ©China Aid AssociationL'avocat chinois aveugle Chen Guangcheng s'est échappé de son domicile où il était assigné à résidence ©China Aid Associationsoutenu en 2008, pourfendeur des excès de la politique de l'enfant unique en Chine.

Une évasion, sur lequel plane le mystère, car si un militant des droits de l'Homme, Bob Fu, comme celle de l'ONG China Aid, aurait indiqué que Chen se trouvait désormais dans un endroit « 100 % sûr » à Pékin, sans pouvoir confirmer les rumeurs sur sa présence à l'ambassade des États-Unis. Pressée de questions sur M. Chen au cours de son point presse quotidien, la porte-parole du département d'État, Victoria NULAND, a répété à huit reprises qu'elle n'avait pas de commentaires à faire sur cette évasion. Se bornant à déclarer que sa situation était, aujourd'hui comme hier, un motif de « préoccupation ». La fuite de Chen GUANGCHENG et son message à Wen JIABAO représentent un grand embarras pour le gouvernement chinois, dont le chef se trouve en tournée en Europe et qui s'apprête à recevoir la secrétaire d'État américaine Hillary CLINTON.

Depuis son évasion son domicile, où se trouve sa femme, sa mère et sa fille, et cerné par des dizaines de policiers, de même que celui de son frère aîné, Chen GUANGFU. Ce dernier, ainsi que le neveu de M. Chen, Chen KEGUI, aurait été passé à tabac puis emmené par la police, selon Bob FU. La Chinoise qui a récupéré Chen GUANGCHENG dans sa fuite a également été arrêtée, hier 27 avril à Nankin (est), a-t-il ajouté.

Un homme totalement isolé depuis plusieurs mois et qui malgré des tentatives de visites de la presse ou encore de la star hollywoodienne, Christian BALE, avait lui-même alors qu'il tentait de le visiter à Linyi, en décembre dernier était mise à mal par les services de sécurité. Une fuite dont la nouvelle de sa fuite s'est répandue sur Weibo, le Twitter chinois, les internautes contournant la censure avec des périphrases. On devrait bientôt savoir si « l'homme au pied nu » est entré dans la clandestinité, ou s'il se trouve sur le « sol américain ».

Un message au premier ministre chinois...

L'avocat qui dans son message vidéo d'une quinzaine de minutes posté sur Youtube, enregistré par Chen devant une fenêtre au rideau fermé, est chargé d'émotion s'adressant à Wen JIABAO « Cher premier ministre Wen, je me suis finalement échappé », dit-il, précisant que « cela n'a pas été facile du tout ». « Je peux prouver que toutes les informations qui circulent sur Internet sur les violences dont j'ai souffert sont réelles. » Il formule alors trois demandes au premier ministre, l'arrêt des violences contre lui et son entourage et notamment sa femme, il demande ensuite que sa sécurité soit garantie, enfin, il demande que les corrompus soient punis, en citant les cas de responsables locaux. En précisant «Je veux que le Premier ministre Wen ouvre une enquête sur cette corruption. L'argent versé par le peuple sous forme d'impôts ne devrait pas être gaspillé par des responsables locaux corrompus afin de nous nuire».

« 100 personnalités qui façonnent le monde »

Juriste autodidacte de 40 ans, qui a déclenché les représailles des autorités contre lui en faisant campagne contre la stérilisation et les avortements forcés dans le cadre de la politique de l'enfant unique. Il sera par la suite condamné à quatre années de prison en 2006. Cette année-là, le magazine américain Time l'avait placé dans la liste des « 100 personnalités qui façonnent le monde ». Sorti de prison en septembre 2010, il était assigné à résidence depuis lors. Une maladie datant de son enfance l'a rendu aveugle. Ce sont ses frères qui lisaient les livres pour en apprendre le droit. Malgré une santé précaire, celui-ci aura fait l'objet d'une « correction » pour avoir dénoncé dans une vidéo les conditions carcérales qu'il subissait.

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir