Contenu principal

Message d'alerte

Poduim Super Combine comprend un Super Geant et un SlalomAprès des Championnats du monde loupés au Canada, Cédric AMAFROI-BROISAT a vite retrouvé le sourire. Pour les dernières courses de sa carrière, le Chamoniard a remporté deux nouveaux titres nationaux. Après celui obtenu en février dernier sur le super-G. Le Français est devenu, le week-end dernier à Lamoura, champion de France de salalomet de super-combiné. Et pour combler ses espoirs, il repart également du Jura avec un titre de vice-champion de France en Géant. Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas pour Cédric AMAFROI-BROISAT.

Un retour en force après des Championnats du monde ratés sur les pistes de Panorama au Canda, le Français était de retour au bercail pour y disputer les Championnats de France. Apparemment, les pentes de Lamoura dans le Jura lui réussissent davantage puisqu’il repart du Jura avec trois médailles dont deux titres nationaux l’un en slalom et le second en super-combiné.

Pourtant, on avait quelques craintes par rapport à sa forme du moment. Mais le Chamoniard a vite balayé ses doutes du revers de la manche pour prendre le départ de ce géant. « Le géant m’a fait beaucoup de bien. Après ces deux manches, je me sens bien », a soufflé Cédric AMAFROI-BROISAT, dans un communiqué. Le Français échoue finalement à moins d’une demi-seconde du vainqueur du jour, Romain RIBOUD. Mais c’est de bon augure pour la suite de la compétition.

La consécration pour Cédric AMAFROI-BROISAT.

Pour ses deux dernières courses, Cédric AMAFROI-BROISAT espère briller sous le soleil de Lamoura. Avec une glisse légère et douce, le Français prend logiquement les commandes de cette première manche. Et lors de la seconde, le Chamoniard ne gère pas son avance et passe à l’attaque. Le titre lui tend les bras. Il ne lui reste plus que le titre en super-combiné à aller chercher.

Une formalité pour lui. Rappelons qu’en février dernier à Combloux, il était devenu champion de France de super-G et qu’il avait remporté également la manche qui comptait pour le super-combiné. Il n’avait plus qu’à décrocher la manche de slalom pour devenir champion de France de la discipline. C’est chose faite puisqu’à Lamoura, il a fait le boulot le matin même en survolant le slalom.

« Je n’ai pas levé le pied, j’ai fait les courses qu’il faut. Après mes Mondiaux loupés, cela fait du bien de retrouver des sensations », a-t-il analysé dans un communiqué. Cédric AMAFROI-BROISAT peut quitter le jura avec le sourire aux lèvres et des souvenirs plein la tête. Le Chamoniard termine ainsi sa carrière sur une très belle note.   

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir