Contenu principal

Message d'alerte

Le nouveau rapport que vient de publié par le GHCLes membres du conseil (Global Hygiene Council), intitulé « Petites étapes pour un grand changement » qui a enquêté sur le nombre alarmant de maladies infectieuses qui peuvent être évitées chez les enfants dans le monde entier et appelle les familles, les communautés et les professions de santé. Des malades aux conséquences parfois invalidantes...et qui propose de mettre en place un plan en 5 étapes simples afin d'améliorer au quotidien les pratiques d'hygiène et d'éviter que des enfants ne meurent d'infections qui peuvent être évitées.

Le rapport met en lumière que plus de 3 millions d'enfants âgés de moins de 5 ans meurent de maladies infectieuses chaque année, près d'un million d'enfants meurent de pneumonie chaque année, et plus de 700 000 enfants âgés de moins de 5 ans meurent des suites d'une diarrhée.

« Il est inacceptable que des infections qui peuvent être largement évitées comme la diarrhée soient toujours l'une des principales causes de décès chez les enfants dans le monde », a déclaré le professeur John Oxford, un expert britannique en maladies infectieuses, président du GHC. « Il a été prouvé que se laver les mains au savon permet de réduire les morts causées par la diarrhée de 50 % et en développant ce plan en 5 étapes, nous souhaitons livrer un message clair et pertinent sur la manière dont les petits changements des pratiques d'hygiène peuvent avoir un impact important sur la santé et le bien-être des enfants dans le monde. »

Ce plan en 5 étapes a été développé par des experts du GHC, notamment des pédiatres, des spécialistes en maladies infectieuses et des experts de santé publique du Royaume-Uni, de France, des États-Unis, du Nigeria et d'Afrique du Sud. Les 5 étapes se concentrent sur les petits changements d'habitude comme une meilleure hygiène des mains et éviter la propagation de l'infection à la maison. Les changements importants pouvant potentiellement en résulter sont notamment de diminuer de moitié l'incidence de la diarrhée et réduire la charge d'infections infantiles communes comme les rhumes et la grippe.

« Il est largement reconnu qu'une mauvaise hygiène personnelle et de mauvaises pratiques d'hygiène à la maison sont les causes principales de transmission d'infections telles que le rhume, la grippe et la diarrhée », a déclaré le professeur Oxford. « Les familles, les communautés et les professionnels de la santé doivent reconnaître qu'une meilleure hygiène est réellement une première ligne de défense et qu'adopter de meilleures pratiques d'hygiène peut avoir un impact considérable et positif sur la vie des jeunes enfants dans le monde. »

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir